menu

Val de Loire : le MIN favorise la diversité

Publié le 29 mars 2012, par Patrick Cros/Naja

Le Marché d’intérêt national du Val de Loire participe à la dynamique de soutien à l’agriculture locale et à l’approvisionnement des collectivités en produits de proximité, voulue par les élus locaux. Des fruits et légumes variés, typiquement angevins, s’ajoutent ainsi à des produits plus standardisés, importés par les grossistes et autres opérateurs.

Depuis plus de 50 ans, le MIN du Val de Loire permet l’approvisionnement des professionnels des métiers de bouche d’Anjou. © P. Joly

« Nous participons à toutes les réunions où on peut parler et favoriser les circuits courts », confie Jacques Mary, directeur de la Sominval, Sem gestionnaire du marché de gros d’Angers et du marché de production de fruits et légumes de Vivy, près de Saumur. « Un travail important est mené par la Chambre d’agriculture, le Conseil général et l’agglomération d’Angers, pour développer un réseau local et une ceinture verte, capable de limiter l’impact transport et d’approvisionner les habitants comme la restauration collective ». Au total, 24 000 tonnes de fruits et légumes transitent par le marché d’Angers et 5 000 par celui de Vivy.

Plus d’une centaine de producteurs locaux travaillent ainsi avec le MIN du Val de Loire, en particulier à Vivy, dédié aux fruits et légumes. En complément à la vente directe, ils peuvent venir proposer leur production « sur le carreau », commercialisant une gamme de plus de 50 produits primeurs du saumurois tels que carotte botte, navet, radis et asperge ou encore légumes d’hiver tels que panais et topinambour.

Des produits locaux originaux

« Hors des standards dominants, le MIN du Val de Loire contribue à promouvoir la diversité des fruits et légumes d’Anjou avec des produits locaux originaux comme les crosnes et les fraises Mara des bois », commente Jacques Mary. Une diversité qui enrichit la gamme proposée par le MIN, face à des acheteurs conséquents : le marché de gros approvisionne régulièrement pas moins de 1 620 professionnels des métiers de bouche d’Anjou, à la tête de restaurants et commerces de détail. Au total, 73 entreprises sont installées sur le MIN du Val de Loire, générant plus de 650 emplois : vendeurs, caristes, chauffeurs/livreurs, comptables, logisticiens, réparateurs, ou encore télévendeurs. Tous professionnels de l’agro-alimentaire et des services.

« Plus de 1 600 acheteurs professionnels fréquentent régulièrement le MIN, poursuit Jacques Mary. Ils recherchent la fraîcheur, la diversité des produits et de leurs modes de vente : marchandise emportée ou livrée, paiement comptant ou différé, prix affiché ou négocié. Les circuits courts ont un rôle important à jouer ».

Un article du dossier L’alimentation en circuit court
Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top