menu

Les chiffres clés

L’ampleur du mouvement des Epl en France

Depuis près d’un siècle, le mouvement des Entreprises publiques locales a évolué au gré de la mutation de l’action publique et de la montée en puissance des collectivités territoriales. Faisant preuve d’adaptabilité, elles en ont accompagné toutes les étapes.

Ces dernières années, les Epl ont confirmé la pertinence de leurs modèles, dans un contexte marqué par de profondes mutations. Et si au quotidien l’on ne remarque pas nécessairement leur existence, leurs contributions en faveur de l’amélioration de notre cadre de vie sont bien réelles !

EPLSCOPE 2019 Repères

Les premières Entreprises publiques locales se sont principalement consacrées à la reconstruction d’après-guerre et à répondre aux besoins en termes de logement. Elles ont depuis évolué et su diversifier leurs champs d’action au fil des décennies pour répondre à différents enjeux dans les territoires.

Les Epl conduisent aujourd’hui des actions dans des domaines diversifiés. Le tourisme, la culture, les loisirs et l’aménagement sont prédominants. Des secteurs comme l’habitat et l’immobilier ou la mobilité confirment leur importance, tandis que le modèle se révèle de plus en plus pertinent dans les secteurs de l’environnement, des réseaux, du développement économique et des services à la personne. A cette pluralité des activités s’ajoute une capacité à se diversifier. 65 % des structures sont engagées dans une stratégie de développement d’activités complémentaires dans le but d’investir de nouveaux segments de leurs marchés traditionnels, de développer des synergies entre les différents services publics, mais aussi afin d’améliorer la rentabilité globale de l’entreprise.

Les interventions des Epl se produisent partout en France. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Île-de-France sont celles qui comptabilisent le plus d’Epl (au nombre de 202 et de 153 et dégageant respectivement près de 1,7 et de 4,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires) malgré des mouvements de rattrapage dans des régions qui n’étaient pas précurseurs comme la Bretagne et les Pays de la Loire. Le développement du modèle en Outre-mer est une autre particularité : 104 Epl y sont en activité et génèrent un volume d’activité supérieur à 1,8 milliard d’euros. Les Sem, les Spl et les SemOp se démarquent par leur capacité d’adaptation leur permettant d’offrir ainsi des solutions à tous les types de territoires, des milieux ruraux aux milieux urbains ou des zones littorales aux zones montagnardes.

Au 1er juin 2019, les Entreprises publiques locales sont au nombre de 1 310, parmi lesquelles 899 Sociétés d’économie mixte (Sem), 387 Sociétés publiques locales (Spl) et 24 Sociétés d’économie mixte à opération unique (SemOp) sont recensées. Elles emploient 63 377 personnes pour assurer des missions de service public dans de nombreux domaines. S’ajoutent à ces rôles une fonction de catalyseurs de développement des territoires. Les Epl font figure de leviers de financement des projets, en accroissant la capacité financière des collectivités locales. Elles sont aussi au cœur d’un écosystème sur lequel leurs actions ont des retombées majeures. En contractant avec des fournisseurs, en nourrissant la consommation à travers les salaires qu’elles versent et en investissant, elles sont créatrices de richesse au bénéfice des territoires.

Eplscope

Eplscope

Pour comprendre davantage les tendances du mouvement des Epl en 2019

Voir plus

Epldata

Epldata

Pour accéder aux résultats détaillés par région et par secteur de l’étude menée en 2019

Voir plus

Plus de chiffres et d’analyses

Plus de chiffres et d’analyses

Pour aller plus loin dans l’analyse du mouvement des Epl, consultez le : kiosque des éditions

Voir plus

Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.