menu
Provence-Alpes-Côte d’Azur

Nice : Des horodateurs « intelligents » pour l’écocité de demain

Publié le 16 décembre 2011, par Patrick Cros/Naja

Bien au-delà de leur fonction traditionnelle, les horodateurs qui seront installés à Nice en 2012 annoncent la ville du futur, innovante et durable. A l’origine du projet, la Semiacs a reçu en décembre une reconnaissance internationale pour son système de stationnement Intelligent au Smart City expo world congress de Barcelone.

Dix mille horodateurs « intelligents » seront installés à Nice en 2012. © Semiacs

C'est une petite révolution qui s'annonce dans la gestion des voitures en centre-ville. La Semiacs, société d'économie mixte niçoise qui gère le stationnement en voirie et dans 17 parcs-autos, lance une nouvelle génération d'horodateur qui préfigure la ville de demain. La commune, comme les automobilistes, vont bénéficier de ce dispositif innovant qui s'inscrit dans la dynamique d'écocité défendue par Christian Estrosi. « Pratique pour les conducteurs, ce système va permettre de fluidifier le trafic en centre-ville, tout en optimisant la gestion des places », explique Benoît Kandel, président de la Semiacs à l'initiative du projet.

Les conducteurs sauront en effet, via leur Smartphone, dans quelles rues ils peuvent trouver des places libres pour se garer, limitant du même coup leur temps de recherche, estimé en moyenne à une trentaine de minutes, et les embouteillages. Une fois garés, ils seront prévenus en cas de dépassement horaire, ce qui devrait éviter nombre de contraventions… et un important manque à gagner pour les caisses de la Ville. Les informations seront relayées par le centre informatique de la Semiacs qui connaîtra en temps réel l'état du stationnement dans chacune des 10 000 places en voierie. « Des capteurs seront installés à partir de janvier 2012 à proximité de chaque emplacement, précise Benoît Kandel. Ils dialogueront avec 500 répétiteurs placés sur des lampadaires, reliés à une unité centrale ».

Un kiosque polyvalent
Un contrat a été signé le 22 novembre 2011 avec ERDF pour l'acheminement des données par les câbles électriques de la ville. Une première en France qui permettra le déploiement rapide et peu coûteux d'un réseau complet. « C'est une architecture de ville intelligente qui se dessine », commente le président de la Semiacs.

Les horodateurs seront posés à partir de mars 2012, donnant le coup d'envoi de ce nouveau système de parking qui sera étendu à toute la ville d'ici à fin 2013. « Brevetés, équipés d'un écran tactile et de Wi-Fi, ils deviendront à termes de véritables kiosques, capables de fournir toute une palette d'informations aux utilisateurs telles que programmes d'animations et horaires de bus ou d'application comme la location de vélo », explique Benoît Kandel.

L'innovation a séduit le jury du Smart City expo world congress, salon des villes intelligentes qui s'est tenu à Barcelone du 29 novembre au 2 décembre 2011. Face une centaine d'autres candidatures européennes, américaines ou asiatiques, le projet s'est démarqué pour son originalité, décrochant l'Award du meilleur projet innovant Smart City au niveau mondial. « La dimension européenne du projet a également été saluée », ajoute Benoît Kandel. Pour mettre au point cette solution innovante, la Sem a fait appel au savoir-faire d'opérateurs qui comptent parmi les plus compétents dans leur domaine. Créée en juin 2011, la SAS Sude, bureau d'études dédié au projet et détenu à 50 % par la Semiacs, a travaillé avec deux chercheurs français et signé des partenariats avec la société espagnole Urbiotica pour les capteurs et le Finlandais Ensto pour la mise au point de l'horodateur.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top