menu

Un nouveau partenariat pour une filière bois énergie de l’Aude

Sembe - Trophées 2010 - Projet figurant au palmarès
© Sembe

Objectif

Les deux communautés de communes du Haut-Cabardès et Haut-Minervois ont lancé une charte forestière en novembre 2005. Sur ce périmètre très rural (2 500 habitants) regroupant 18 communes de la Montagne Noire au Nord de Carcassonne, la charte doit permettre à ce territoire boisé au deux tiers de sa surface de tirer parti de la ressource bois pour se développer. Une filière bois énergie est alors identifiée comme un axe de développement prioritaire pour le territoire.

Description

La filière bois énergie lancée par la Communauté de communes du Haut-Cabardès et la Communauté de communes du Haut-Minervois dans l’Aude (11) a débuté par une volonté commune de développement local qui grâce à un outil intéressant : la charte forestière de territoire, a pu engager l’ébauche d’un partenariat. Une fois les réflexions suffisamment avancées, un montage de Société d’économie mixte a pu concrétiser les premiers rapprochements entre structures privées et publiques pour lancer le projet.
Un partenariat original se crée alors, les deux sociétés HLM Marcou Habitat et la SAAHLM ainsi que trois approvisionneurs de combustible bois énergie (Cosylva une coopérative forestière, Inard Bois un scieur et Valoridec un recycleur produisant du broyat de palettes) s’unissent aux deux communautés de communes et à six communes ainsi qu’à une société de gestion de chaudières (Dalkia) et une banque (la Caisse d’Epargne) pour bâtir une société d’économie mixte locale dont la fonction sera de gérer l’approvisionnement en bois énergie des chaudières.
Cette société est créée pour prendre le relais de la CC du Haut-Cabardès qui doit se désengager de cette activité commerciale pour ne pas induire de distorsion de concurrence.
Le partenariat ainsi créé regroupe des acteurs de toute la filière bois énergie, des producteurs aux consommateurs, faisant toute la transparence entre les membres sur les modes d’organisation, les prix, la production des produits et les choix de développement.

Effets

1re année de fonctionnement de la Semebe, hiver 2008-2009 :
→ « Lotissement des Amandiers » à Salsigne, 12 maisons
→ « Les Fontanilles » à Castelnaudary, 229 logements
→ « Grazailles » à Carcassonne, 358 logements

2e année de fonctionnement de la SEMBE, hiver 2009-2010 :
→ « Lotissement des Amandiers » à Salsigne, 25 maisons
→ « Les Fontanilles » à Castelnaudary, 229 logements
→ « Grazailles » à Carcassonne, 358 logements
→ « L’Avenir » à Port la Nouvelle, 151 logements
→ « Maison de retraite de Fanjeaux », démarrage
→ 4 chaudières de particuliers

La Sembe développe donc sa clientèle et des projets d’installations de chaudières de plus en plus nombreux se font jour là où la filière était atone deux ans auparavant. Parallèlement à la fourniture de combustible, cette initiative a aussi permis de dynamiser un réseau de professionnels sur le département.

Financement

15 partenaires privés et publics participent au capital de 125 000 € de la Sembe (48 % privé, 52 % public).
Le matériel et les plates-formes de stockage ont été financées par les partenaires.
Une des plates-formes gérée par la Sembe a été financée grâce aux fonds Pôle d’Excellence Rurale sur les bioénregies.

Valeur ajoutée de l'Epl

Loin des Sem bâties sur l’exploitation de grosses installations de cogénération, la Sembe audoise montre que le partenariat public-privé est un outil performant pouvant bénéficier aux filières locales et ainsi dynamiser l’utilisation d’énergies renouvelables biomasse.
Le bois énergie sous forme de plaquettes de bois déchiqueté étant un produit de valorisation de déchet à faible valeur ajoutée, il est difficile d’amortir économiquement les frais importants des investissements nécessaires au lancement d’une activité. C’est pourquoi l’initiative privée isolée de fourniture peut être parfois absente de territoires ruraux.
Dans ces cas, le secteur public a toute sa place pour participer à ces investissements et susciter un partenariat qui pourra permettre de lancer la filière locale.

Point de vue de l'élu

Le lancement de la filière bois énergie en Haut-Cabardès est un projet que j’ai soutenu de toute mon énergie depuis le commencement de notre démarche de développement local en 2005. C’est un enjeu économique pour le territoire très rural que nous sommes mais aussi un changement complet d’image pour tourner la page de l’industrie lourde et ouvrir le chemin à une économie plus verte basée sur les énergies renouvelables.
Avec les autres élus et tous les partenaires impliqués dans le lancement de la Société d’économie mixte Bois Energie, nous avons l’ambition de démontrer que le partenariat public-privé est une opportunité pour le développement des territoires.
Francis Bels

Quelques chiffres

→ 125 000 € de capital
→ 140 000 € de chiffre d’affaire annuel environ
→ 15 partenaires actionnaires
→ 7 000 mètres cubes de plaquettes de bois livrés annuellement pour environ 1 800 tonnes

À propos de l'Epl

Sembe

  • Président : Francis Bels P-DG, président de la Communauté de communes du Haut-Cabardès
  • Année de création : 2008
  • Département : (11) Aude
Top