menu

Centre ville du Port : concilier développement durable, logement social et mixité

SIDR - Trophées 2012 - Projet figurant au palmarès
Les casquettes alliant esthétique et fonctionnalité donnent un cachet à la façade tout en protégeant les ouvertures © Pierre Marchal Anakao Press

Objectif

Marquer par une réalisation phare le mail de l’Océan, nouvel axe, en faire la locomotive des réalisations à venir le long du mail.
Construire un ensemble résidentiel à mixité sociale avec des logements étudiants (les premiers de la ville qui compte plusieurs écoles d’études supérieures), des logements sociaux, et surtout des logements à loyer moyen pour fixer et attirer les ménages à revenus moyens sur la ville (> 40 % de logements sociaux).
Concilier développement durable et logement social.

Description

De par leur conception architecturale, Florès (24 appartements en locatif social, 53 logements étudiants) et Malacca (61 logements PLS) ne laissent pas indifférents.
Les immeubles de 7 étages sont d’une architecture résolument moderne et présentent des volumes harmonieux.
Répondant aux critères PERENE (orientations réglementaires en matière thermique et acoustique), l’ensemble s’inscrit dans un écrin de verdure assurant confort visuel et protection contre le rayonnement solaire.
Ces deux opérations prennent en compte les aspects développement durable et les aspects environnementaux : la végétation est omniprésente et les toitures-terrasses sont autant de jardins suspendus qui assurent une isolation thermique et phonique.
L’équipement photovoltaïque produit de l’électricité revendue à EDF.
L’eau chaude est produite par des capteurs solaires ; les dispositifs de production sont intégrés de manière harmonieuse dans l’architecture des bâtiments. Les logements et les commerces réalisés sont traversants de telle sorte que même avec le climat chaud du Port, cette disposition évite le recours à la climatisation ou aux brasseurs d’air. Les eaux de pluies sont récupérées et rejetées sur la parcelle. Tous les stationnements se font en sous-sol – sous les bâtiments et une première à La Réunion sous la chaussée – pour économiser l’espace : le piéton est roi.

Effets

Avec cette opération, la démonstration a été faite qu’il est possible de concilier logement social et contraintes environnementales, ce qui a permis d’inclure certaines dispositions spécifiques environnementales dans le CCTP d’autres opérations.
La démarche « Chantier propre » (convention passée avec les entreprises sur la réduction des nuisances, le recyclage et la réutilisation de matériaux…) initiée et réussie sur l’opération est étendue aux autres chantiers.
L’opération participe à la structuration, à l’attractivité et à l’amélioration de l’image du quartier.
Plus de 50 étudiants en recherche de solution d’hébergement ont pu se loger en studio meublé à un coût inférieur de 30 % du marché privé.
61 ménages à revenus moyens en recherche d’un logement de moyen standing en centre-ville à prix abordable occupent les logements locatifs intermédiaires. L’objectif était d’inciter les ménages moyens à revenir habiter au centre-ville délaissé car jugé peu attractif.

Financement

→ Coût de l’opération : 20,3 M€
→ Subvention Etat (LBU) : 1,4 M€
→ Apport défiscalisation : 4,3 M€
→ Subvention Ademe : 777,6 K€
→ Fonds propres SIDR : 740,4 K€
→ Prêt CDC : 10,1 M€
→ Prêt AFD : 930 K€
→ Autre prêt (commerces) : 2 M€

Valeur ajoutée de l'Epl

La SIDR, Sem d’Etat et départementale, a su répondre aux exigences de la Ville et faire de Florès/Malacca une résidence exemplaire en matière environnementale. Son statut d’Epl lui a donné accès à des subventions et des financements aidés qui ont permis une telle réalisation.
La SIDR a aussi pu réaliser avec Florès/Malacca une opération mixte d’occupation (logements étudiants/ logements familiaux) et de statut social (logements sociaux/logements à loyer moyen) au centre-ville du Port, là où un opérateur privé, soucieux de profits, aurait construit une opération de logements de standing destinés à des ménages aisés, excluant un peu plus les logements sociaux du centre-ville.
Le partenariat Ville/Epl a aussi débouché sur la réalisation au rez-de-chaussée de l’immeuble de locaux destinés à accueillir la nouvelle poste et les nouveaux locaux des impôts, participant à la restructuration du quartier, l’opération marquant l’entrée d’un nouvel axe destiné à revitaliser le centre-ville.

Point de vue de l'élu

Sur Florès/Malacca, la Ville était porteuse d’un certain nombre d’exigences. La SIDR, a su transcender les obligations et les contraintes du projet – insertion urbaine, esthétique, fonctionnalité, habitabilité, choix constructifs et techniques, dimension environnementale, destination d’usage… – pour répondre à nos attentes.
L’ensemble présente une qualité architecturale indéniable et répond aux souhaits de l’équipe municipale d’implanter un ensemble remarquable constitué de logements étudiants, sociaux et surtout intermédiaires dont l’offre est nettement insuffisante sur le territoire de la commune.
Cette réussite est le fruit d’une subtile combinaison entre les orientations de l’équipe municipale fondées sur une certaine vision de la ville, les souhaits des habitants en matière d’esthétique, de fonctionnalité et d’innovation, les préoccupations économiques et environnementales dictées par la nécessaire gestion des espaces, des ressources et des énergies.

Jean-Yves Langenier
Maire du Port

Quelques chiffres

→ 138 logements (dont 53 logements étudiants)
→ 3 000 m² d’assiette foncière
→ 7 800 m² de surface habitable
→ 980 m² de surface commerciale
→ 120 places de stationnements en sous-sol

À propos de l'Epl

SIDR

  • Président : Nassimah Dindar présidente du Conseil général de La Réunion
  • Directeur : Philippe Jouanen directeur général
  • Année de création : 1949
  • Effectif : 454 personnes
  • Département : (974) Réunion
Top