menu

Aménagement du quartier Saint-Jean des Jardins à Chalon-sur-Saône

Sem Val de Bourgogne - Trophées 2007
Perspective 3D du quartier (2005)

Objectif

Cet éco-quartier traduit la volonté de la Ville de Chalon, pour développer l’offre d’habitat, en vue de limiter l’étalement urbain, tout en agissant en faveur de l’environnement.
– Créer un quartier qui permet d’accompagner la création de logements neufs en les intégrant au tissu du bâti existant dans un environnement attractif, respectueux de l’environnement.
– Développer une forme d’habitat répondant à la demande, en accession ou en location, en partenariat avec les promoteurs.

Description

En 2002, la Ville de Chalon-sur-Saône est retenue pour le programme Villa urbaine durable, afin de créer 45 logements. La SEM Val de Bourgogne, a étendu cette démarche pour la Ville, à l’aménagement de la ZAC.

Le plan masse du quartier intègre également le caractère maraîcher du quartier en laissant une part belle aux jardins familiaux et aux espaces verts. Le programme est 40 maisons individuelles, 150 appartements, dont 2/3 en accession et 1/3 en locatif social, 1 maison médicale et des jardins familiaux.

Les cibles prioritaires de l’éco-quartier sont les suivantes :
– Energie: extension du réseau de chauffage urbain pour venir desservir le quartier, et dont la capacité de chauffage a été accrue par la création d’une chaufferie bois.
– Eaux pluviales: récupération de l’eau pour l’arrosage des espaces verts, double réseau d’eau pluviale (bâtiment et voirie), bassin de rétention.
– Limitation de la circulation automobile : création de larges allées piétonnes pour desservir les maisons, création de pistes cyclables, création d’un nouvel arrêt de bus pour desservir le quartier.
– Promouvoir la qualité environnementale des immeubles bâtis : choix des promoteurs en fonction de leur volonté de s’inscrire dans une démarche de développement durable, création d’un cahier des charges environnemental qui s’impose aux promoteurs dans le cadre des cessions de charges foncières, développement de la bio diversité, et choix de végétaux peu consommateurs d’eau.

Effets

Sur le plan de l’habitat, cette opération a permis la réalisation de 40 logements dits « Villas urbaines durables » dont 30 logements en locatif social, tous occupés depuis le mois de mars 2007 et 10 logements en accession, dont 4 commercialisés.

60 logements de types petits collectifs ont également été livrés en février et avril 2007, dont les deux tiers sont occupés aujourd’hui.

L’ensemble de ces logements a été réalisé conformément au cahier des charges environnemental contractuel avec la SEM Val de Bourgogne.

La livraison de l’ensemble de ces logements contribue à l’accélération du rythme de livraison des logements neufs à Chalon, passant ainsi le nombre de 35 entre 2000 et 2003 à 163 en 2006, et 369 prévus en 2007.

Sur le plan de l’aménagement, l’ensemble des travaux de finitions est en cours d’achèvement permettant aux nouveaux habitants du quartier de donner vie à tous ces aménagements.

Financement

Les charges de l’opération ont été couvertes par les cessions de charges foncières aux promoteurs.
Le foncier, déjà maîtrisé par la collectivité, a été cédé à 1 euro à la SEM Val de Bourgogne. La participation de la collectivité a été ramené à 0 €.

Les travaux liés au réseau de chauffage urbain n’ont été pris en charge par l’opération qu’à hauteur de 400 000 € correspondant à un droit de raccordement. Les études menant au cahier des charges environnemental ont été financées par l’ADEME.

Valeur ajoutée de l'Epl

La SEM Val de Bourgogne, de part sa connaissance technique et financière d’un montage d’opération, a permis de réaliser un aménagement de quartier qualitatif dans le respect des objectifs de la collectivité en matière d’habitat et d’environnement.

Cela s’explique d’une part par sa bonne connaissance des services techniques de la Ville : la SEM Val de Bourgogne, dans le cadre de la transversalité des sujets de l’opération, a su faire le lien entre les différents services techniques de la collectivité, et mettre en adéquation les exigences de ces derniers avec ceux des promoteurs ou inversement.

Cela s’explique aussi par sa bonne compréhension des besoins des promoteurs, et en cela de la réactivité nécessaire demandée par les promoteurs publics ou privés à la SEM, pour pouvoir rentrer dans le cadre de l’opération.

Grace à la maîtrise des équilibres financiers par la SEM, la participation d’équilibre de la collectivité, prévue initialement, a été supprimée.

Point de vue de l'élu

L’aménagement de la ZAC St Jean des Jardins et en particulier du volet « Villas Urbaines Durables » nécessitait une bonne compréhension du projet et la maîtrise des problématiques liées au développement durable. Dans ce cadre, l’action de la SEM a été en tous points conforme aux attentes de la ville de Chalon sur Saône, tout en respectant les délais de réalisation et les enveloppes financières.

Enfin, je tiens à dire que Chalon a été la première ville à concrétiser ce projet de « Villas urbaines durables » et qu’elle accueille régulièrement depuis quelques mois des collectivités ou des SEM qui viennent s’inspirer de cette réalisation exemplaire. Après les villes de Bourges, Loriol, Bourgoin Jallieu, Jacques Pélissard Président de l’Association des Maires de France a choisi Chalon et le quartier de St Jean des Jardins pour débuter un cycle de visites sur les actions concrètes des communes dans le domaine.

Claude Braillon
adjoint au maire de Chalon-sur-Saône en charge de l’Urbanisme

Quelques chiffres

– L’ensemble de l’opération, outre la mise sur le marché de 100 logements durables en 2007 et de 84 logements durables en plus d’ici 2008, correspond à un coût global de 3.1 millions d’€ d’investissement pour réaliser un quartier de 5 hectares dont l’aménagement est qualitatif et en adéquation avec des objectifs environnementaux.
– 3,2 millions de recettes de charges foncières.
– Un boni d’opération de 185 000 € à fin 2006.
– Durée de la convention d’aménagement février 2003 – juin 2008.

À propos de l'Epl

Sem Val de Bourgogne

  • Président : Hubert Thura P-DG, maire de Fontaine, vice-président du Grand Chalon
  • Directeur : Jean-Michel Cohen directeur
  • Année de création : 1999
  • Effectif : 10 personnes
  • Département : (71) Saône-et-Loire
Top