menu

Le renouveau du quartier de La Roseraie à Angers

Sara - Trophées 2010 - Projet figurant au palmarès
© Sara/Anne Landais

Objectif

Le projet de rénovation urbaine de la Roseraie à Angers se décline autour d’un objectif majeur : la fusion du quartier avec la ville. Malgré l’élégance de son appellation, « La Roseraie » s’installait dans un processus de déclin qui confortait son repli. Avec la reconnaissance partagée des forces et faiblesses du quartier, le projet naît et vise à enrayer l’effet d’enfermement fonctionnel, urbain et social et redonne une dignité contemporaine à cette ancienne Zup de près de 14 000 habitants.

Description

A partir de cette ambition directrice, et du recours aux politiques nationales de l’Anru, le projet déploie un éventail d’actions matérielles et immatérielles qui, engagées simultanément mettent les différents acteurs en mouvement: Ville, Aménageur, bailleurs, …
Le tracé du tram et la localisation des deux stations confortent des centralités moroses, le maillage des voies est complété et les espaces publics traités pour répondre à des usages identifiés ; la qualité hiérarchisée des matériaux utilisés permet l’infiltration des eaux pluviales et laisse une place importante au végétal, les circulations douces s’immiscent en toute sécurité.
Le patrimoine est réhabilité et chaque immeuble bénéficie d’un coup de patte architectural qui l’identifie et rompt le caractère monolithique du paysage.
Le remembrement foncier crée les limites privées/publiques, la résidentialisation redonne des valeurs d’usage et des valeurs patrimoniales aux espaces situés en pied d’immeuble – les résidences remplacent les tours et barres.
Les deux pôles commerciaux sont recomposés avec destructions et reconstructions de cellules, extension du supermarché, les rez-de-chaussée réinvestis par des services publics inter quartier : pôle gérontologique, mairie, gendarmerie.
Les équipements publics sont modernisés.
Les îlots fonciers disponibles ou désaffectés accueillent des programmes immobiliers neufs de promotion privée pour diversifier la population. Un programme de cellules artisanales est planifié.

Effets

Alors que le tramway est en travaux, la curiosité des Angevins est excitée par les espaces publics remaniés qui offrent maintenant la possibilité de traverser ce quartier en toute dignité. Preuve d’une confiance retrouvée, la commercialisation des logements d’un immeuble initialement locatif s’est réalisée en quelques mois avec 1/3 de locataires d’Angers Habitat, 1/3 d’habitants du quartier et 1/3 d’habitants d’Angers. L’arrivée de nouveaux habitants permet de voir locataires et propriétaires partager les mêmes services urbains. Les rez de chaussée intéressent des privés, commerces et services nouveaux… Le projet a aussi un impact sur l’environnement avec :
→ une meilleure isolation des logements réhabilités et durabilité des matériaux
→ le raccordement au réseau de chauffage urbain obligatoire pour toute nouvelle construction
→ le transport en commun s’impose avec le tramway et les bus
→ la mise en place de conteneurs enterrés favorisent le tri sélectif
→ l’insertion par l’emploi

Financement

Le bilan financier de la concession de la Roseraie est de 25 M€.
Les dépenses sont couvertes par les recettes suivantes :
→ 15 % de cessions privées
→ 48 % de remises et cessions d’ouvrages
→ 19 % de participation d’équilibre
→ 18% de subventions réparties entre Anru : 27 % et Conseil régional : 72%.
La CDC a également participé aux études.

Valeur ajoutée de l'Epl

La conduite d’opération menée par la Sara est le point fort de son action, qu’elle mène par voie de concession hors procédure. Le programme d’actions est prioritaire, l’animation du projet récurrente. Dotée d’un OPC Urbain, la Sara dynamise l’action collective et garantit la cohérence dans le temps dans l’espace et dans la nature de la finalité des actions opérationnelles entreprises par un nombre grandissant de maîtres d’ouvrage. La gestion dynamique de projet cherche à satisfaire :
→ la concrétisation des actions planifiées
→ le dialogue des acteurs entre eux, notamment la gestion des interfaces entre la « mission tram » soucieuse d’un projet linéaire contraint dans le temps et le projet polymorphe de la Roseraie
→ l’écoute des habitants et l’anticipation des chaos de la vie quotidienne provoquée par de multiples chantiers
Conciliateur et référent transversal de la compilation des actions menées sur le quartier, la Sara cautionne aussi l’usage et la gestion des financements Anru.

Point de vue de l'élu

Au cours des Trente glorieuses, il a fallu construire vite de grands ensembles en périphérie qui ont donné naissance à la civilisation du « tout voiture »… et à la rénovation urbaine d’aujourd’hui ! En ce début du XXIe siècle, il nous faut repenser la ville, la réinventer. En redessinant nos quartiers, véritables pôles de vie sociale et économique, en offrant à la fois des logements et des services publics, commerciaux et de loisirs de proximité, et en ajustant les espaces publics aux besoins d’aujourd’hui et de demain, nous sommes en train de relever le défi. L’enjeu est important. Il passe notamment par l’imagination et par une politique foncière et d’habitat volontariste. Je résume notre programme de rénovation urbaine : « réunir la ville », c’est-à-dire réussir une évolution harmonieuse d’Angers. Il s’agit pour nous, de faire de la rénovation urbaine un projet partagé par tous. Et de montrer que construire une ville durable, c’est d’abord reconstruire la ville sur elle-même.
Jean-Claude Antonini

Quelques chiffres

A la Roseraie, c’est près de 14 000 habitants concernés par la rénovation urbaine dont le programme est ambitieux mais réaliste :
→ 241 logements déconstruits
→ 3 389 logements réhabilités
→ 3 509 logements résidentialisés
→ construction d’une résidence pour personnes âgées de 102 appartements
→ 190 nouveaux logements libres en cours de construction ou à venir
→ une cité artisanale à l’étude
→ deux pôles commerciaux restructurés
C’est également 6 maîtres d’ouvrages à intervenir en même temps.

À propos de l'Epl

Sara

  • Président : Jean-Claude Antonini Président, maire d'Angers, président d'Angers Loire Métropole
  • Directeur : Jean-Charles Maria Directeur général
  • Année de création : 1978
  • Effectif : 65 personnes
  • Département : (49) Maine-et-Loire
Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Le palmarès des Trophées des Epl 2022 a été dévoilé le 5 octobre 2022 au congrès de Tours. Découvrez les lauréats !

En savoir plus

Top