menu

Eplscope 2021, le baromètre des entreprises publiques locales

À partir de 65,00HT (adhérents : inclus dans la cotisation)

Effacer
Éditeur : Fédération des Epl
octobre 2021
24 pages
ISBN (papier) : 978-2-35655-085-9ISBN (pdf) : 978-2-35655-086-6

L’observatoire de la FedEpl, l’Eplscope, est une étude dont la finalité est de mesurer les tendances du mouvement des Entreprises publiques locales. Les données présentées dans ce cadre ont été recueillies selon le même protocole méthodologique que les années précédentes et sont issues de la combinaison de différentes sources.

Après une séquence singulière marquée par la mise en oeuvre de nombreuses mesures de restriction pour endiguer la propagation du Covid-19, les différentes composantes de la gamme Epl ont fait preuve d’une grande capacité de résilience. Les chiffres en attestent : avec plus de 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires produit sur l’année 2020, les 1 355 Entreprises publiques locales (Epl) demeurent un maillon déterminant du tissu économique local. Portées par leurs missions d’intérêt général, elles ont poursuivi leur développement dans plus d’une quarantaine de métiers, générant près de 260 000 emplois sur l’ensemble du territoire français. Malgré une contraction de leur activité, les Sociétés d’économie mixte (Sem), les Sociétés publiques locales (Spl) et les Sociétés d’économie mixte à opération unique (SemOp) ont tout fait pour s’adapter afin de continuer à délivrer des services publics de qualité, pendant toutes les périodes successives de la crise, au bénéfice du plus grand nombre.

En raison de leur nature intrinsèquement partenariale, elles ont également continué à mutualiser les savoir-faire en fédérant autour d’elles de nombreux acteurs de la sphère politique, économique et sociale. À l’heure où la France amorce la relance de son économie en mettant l’accent sur les transitions, les Epl – et les solutions qu’elles représentent dans cette perspective – apparaissent plus que jamais comme les moteurs d’une reprise dynamique qui permettra de renforcer la modernisation et la cohésion des territoires. Particulièrement mises en évidence dans cette édition, les Epl présentes dans les zones de montagne incarnent la diversité féconde du mouvement de l’économie mixte locale. Elles traduisent aussi son aptitude à vivifier l’attractivité des territoires métropolitains comme ultra-marins. Sous l’impulsion et le contrôle des élus locaux, les Sem, les Spl et les SemOp se saisissent des grands enjeux sociétaux et comptent bien investir et innover massivement dans les secteurs porteurs d’avenir, à l’instar de l’environnement, du numérique et des services à la personne. Elles se sont d’ailleurs activement appropriées, malgré les circonstances, les préconisations du Livre blanc sur l’économie mixte locale en matière de gouvernance et de transparence. Véritables bras armés de collectivités territoriales contraintes financièrement, les Epl confirment cette année encore leur vocation à être les outils de premier rang de mise en action d’une politique territoriale ambitieuse et efficace.

Top