menu
Provence-Alpes-Côte d’Azur

Var : Le golf de Valgarde prend ses lettres de noblesse

Publié le 1 août 2012, par Patrick Cros/Naja

Repris en main par la Sagem, le golf de Valgarde s’est hissé en quelques années parmi les golfs de référence de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Entre Hyères et Toulon, le domaine de 70 hectares est devenu une étape incontournable des golfeurs de la Région.

Entre Hyères et Toulon, le golf de Valgarde s’étend sur un domaine de 70 hectares, au cœur de l’agglomération toulonnaise. © Sagem

Moribond dans les années 1990, le golf 18 trous de Valgarde est aujourd'hui coté auprès de joueurs les plus réputés. Peu de spécialistes auraient pourtant misé sur ce succès en 2005, alors que la Sagem (Société anonyme gardéenne d'économie mixte) décide de racheter la totalité des parts de la SEP (Société en participation). Objectif affiché de la Sem : créer un grand club sur l'aire toulonnaise, apte à recevoir les meilleurs golfeurs et à séduire les touristes comme les locaux. « Il fallait mettre en valeur ce site qui possède de nombreux atouts, aux portes de Toulon », se rappelle Charles Ignatoff, qui avait pris, fin 2003, la tête de la Sagem. Le défi est lancé. La Sem donne un véritable électrochoc à une structure vieillissante, en perte de vitesse.

Le fonctionnement du golf est réorganisé et le site est entièrement rénové. La cure de jouvence s'accompagne d'une campagne de communication efficace qui redore l'image du golf. « Chaque rénovation a été, au cours des dernières années, l'occasion d'une inauguration où les médias, des représentants sportifs et des responsables locaux ont été invités », commente le directeur général de la Sem. Les articles qui paraissent dans la presse locale et spécialisée, et le bouche à oreille, fonctionnent. Le golf de Valgarde devient vite l'un des golfs les plus fréquentés de la Côte d'Azur, avec pas moins de 1 300 licenciés, dont 800 abonnés (contre 250 dans les années 1990).

Qualité et environnement
Avec 2,5 millions d'euros d'investissement, l'accent a été mis sur la convivialité et l'efficacité des infrastructures, sur le développement de la qualité du terrain de jeu, et sur « le respect de l'environnement », précise Charles Ignatoff. Les engrais et produits phytosanitaires ont été ainsi choisis « pour enrichir le sol sans polluer la nappe phréatique ». Des travaux ciblés ont aussi permis de résoudre les problèmes inhérents à la situation du golf dans la plaine inondable de La Garde : drains, création de puits d'eau, nettoyage et curage des ruisseaux, réfection et création de chemins, remise en état des zones de départ. L'expérience d'aménageur de la Sem et ses liens privilégiés avec les différentes institutions et organismes publics ont joué un rôle clé dans le succès de l'opération. « Pour une entreprise classique, la travail aurait été un véritable casse-tête, difficilement réalisable », confirme Charles Ignatoff.

Avec l'aide de spécialistes, le golf a été repensé. Au programme, par exemple : de nouvelles aires d'entraînement, un « pitch and putt » et un « putting green » agrandis, ou encore un practice moderne avec des postes éclairés le soir. La rénovation du club house, signé Patrick Guigues, célèbre architecte d'intérieur de la presqu'île de Saint-Tropez, a elle aussi voulu offrir aux membres des prestations en rapport avec l'esprit mythique des golfs les plus célèbres. Résultat : le chiffre d'affaires de son restaurant a été multiplié par quatre en trois ans.

Cette notoriété a favorisé la tenue de compétitions à portée nationale. Depuis 2009, le Grand Prix du Golf est même devenu l'une des compétitions les plus disputées de la Région Paca. Parallèlement l'école de golf a pu monter en puissance, permettant à des jeunes d'apprendre à jouer ou de se perfectionner. L'avenir du golf se prépare désormais aussi à La Garde.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les votes pour les Trophées des Epl 2022 sont clos ! Rendez-vous le mercredi 5 octobre au Congrès de Tours pour découvrir les lauréats !

En savoir plus

Top