menu

Une dynamique thermale pour Balaruc-les-Bains

Publié le 24 janvier 2013, par Patrick Cros/Naja

Avec ses nouveaux thermes qui ouvriront leurs portes en 2014, son centre thermoludique inauguré en 2010, et le lancement de sa propre gamme de cosmétique à base d’eau thermale, Balaruc-les-Bains a développé un véritable complexe thermal. La station s’affirme comme l’un des acteurs majeurs du thermalisme dans l’hexagone.

Le centre de bien-être O’balia, premier Spa Thermal de la Méditerranée, a ouvert ses portes en mai 2010 avec comme objectif d’attirer une nouvelle clientèle à la recherche de bien-être thermaux. © DR

« La transformation de la régie communale en Société publique locale, depuis le 1er janvier 2012, nous permet aujourd'hui de répondre efficacement aux enjeux du développement de l'activité thermale à Balaruc-les-Bains », confie Gérard Canovas, maire de la commune et P-dg de la Spleth (Société publique locale d'exploitation des thermes de Balaruc-les-Bains). « Ce nouveau statut juridique nous donne les moyens nécessaires pour appuyer notre croissance et mieux affronter une concurrence accrue ».  La commune héraultaise n'a pas hésité à mettre la barre haute pour compter parmi les leaders des stations thermales françaises « et s'ancrer dans le XXIe siècle ».

La construction d'un établissement thermal moderne, lancée en 2012 pour une ouverture prévue en 2014, a été accompagnée en 2010 de l'ouverture d'un centre thermoludique dédié au bien-être et du lancement d'une gamme de cosmétique entièrement réalisée dans un laboratoire spécialement conçu à Balaruc-Les-Bains. Une nouvelle dynamique qui devrait encore renforcer la position de la station thermale, déjà deuxième de l'hexagone pour sa fréquentation. « Avec 43 820 curistes soignés en 2012, la Spleth est aujourd'hui la première entreprise thermale de France », précise Gérard Canovas. L'innovation est également à l'ordre du jour avec, par exemple, un nouveau mode d'application de la boue « qui améliorera la qualité du soin donné aux curistes dès l'ouverture du nouvel établissement thermal ».

Une vitrine pour Balaruc-les-Bains
Même si l'activité cure reste le coeur de métier de la commune, avec la rhumatologie et la phlébologie comme spécialités thérapeutiques, « le bien-être et la remise en forme sont devenus des compléments indispensables », explique Jacques Burille, directeur de la Spleth. Avec ses 2 200 m² dédiés aux soins du corps, à la détente et à l'éveil des sens, O'balia se présente comme un nouveau « lieu de plaisir et de détente », qui associe une eau thermale riche en oligo-éléments et des soins spas originaux. Des synergies se mettent en place entre les différents établissements thermaux de la station, avec la gamme cosmétique Thermaliv comme nouvel atout.

« Nous maîtrisons intégralement le process industriel de notre gamme de cosmétique, commente Jacques Burille, de sa formulation à sa fabrication et son conditionnement dans notre laboratoire ». Ces soins, à l'eau thermale de Balaruc-les-Bains, testés sous contrôle dermatologique et dépourvus de parabène, sont proposés aussi bien dans les thermes Athéna et Hespérides, dédiés aux curistes, que dans le centre de bien-être. L'ouverture de boutiques dans les différents espaces thermaux a été complétée en novembre 2012 par le lancement d'un site internet de vente en ligne. « Une boutique ouvrira également en 2013 dans le centre historique de Balaruc-les-Bains », ajoute Gérard Canovas. Une nouvelle vitrine pour la station thermale.
      

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top