menu

Trois questions à … Pierre Peyronne, maire d’Ax-les-Thermes, P-dg de la Savasem et de la Semttax

Publié le 9 décembre 2008, par Propos recueillis par Johannes Braun/Naja

À quels défis économiques est confrontée la ville d’Ax-les-Thermes ?PP – La ville vit d’activités touristiques au sens large, d’une part autour du thermalisme et d’autre part à travers la gestion des stations de ski d’Ax les trois domaines et d’Ascou-Pailhères. Le principal défi est de maintenir une activité suffisante pour avoir les moyens de […]

Pierre Peyronne tient à « utiliser le potentiel touristique au service des habitants ». © DR

À quels défis économiques est confrontée la ville d’Ax-les-Thermes ?PP – La ville vit d’activités touristiques au sens large, d’une part autour du thermalisme et d’autre part à travers la gestion des stations de ski d’Ax les trois domaines et d’Ascou-Pailhères. Le principal défi est de maintenir une activité suffisante pour avoir les moyens de moderniser de manière permanente les outils dont nous disposons, en somme d’entretenir notre gagne pain !Comment concilier développement touristique et qualité de vie des habitants permanents ?PP – Il ne faut justement pas que le développement touristique fasse baisser la qualité de vie. Bien au contraire, nous devons essayer d’utiliser le potentiel touristique au service des habitants. Cela implique de ne pas se désintéresser des questions quotidiennes, et d’avoir une réelle politique en matière d’urbanisme pour suivre l’essor de la station. Nous développons par ailleurs à Ax une vraie politique culturelle, avant tout conçue pour nos administrés. Si nous sommes bien une station touristique, nous sommes avant tout un village, qui vit tout au long de l’année !Comment assurer la permanence de l’activité locale et des services de proximité ?PP – Le ski constitue une part très importante de l’économie locale, mais les activités de montagne ne s’arrêtent pas là, nous bénéficions également d’un tourisme de montagne d’été. En conséquence, nous avons trois saisons et notre ville peut compter sur les revenus issus du tourisme de début décembre à fin octobre. Notre principale chance réside dans la présence d’eau thermale. Historiquement, les stations de ski pyrénéennes qui font du thermalisme ont toujours eu une activité plus entretenue que les autres. L’existence d’une ligne SNCF vers Toulouse, dont la fermeture a été annulée grâce à la mobilisation des Ariégeois, est un atout supplémentaire permettant de drainer les vacanciers de toute la Région Midi-Pyrénées.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top