menu
Nouvelle-Aquitaine

Transports en commun : Nouvelle dynamique pour la Stap à Pau

Publié le 15 janvier 2010, par Patrick Cros/Naja

Confortée par la Communauté d’agglomération de Pau-Pyrénées en décembre dernier, la Stap prépare une nouvelle révolution pour les transports en commun palois. Au programme : lignes étendues, fréquences augmentées, parkings-relais, corridors dédiés ou encore vélos et voitures en libre-service. L’objectif est d’attirer 13 millions de voyageurs par an dans les bus d’ici à 2015 contre 8 millions aujourd’hui.

La Société des transports de l’agglomération paloise (Stap) assure les déplacements en bus dans la capitale du Béarn (Pyrénées Atlantique). © Stap

En concurrence avec deux autres opérateurs de poids, Véolia Transport et Transdev, la Stap (Société des transports de l'agglomération paloise) a vu en décembre sa confiance renouvelée par la Communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées. Le résultat d'un travail réalisé depuis 1980 par la société d'économie mixte, mais aussi d'un projet de développement ambitieux pour attirer de nouveaux passagers et dynamiser et élargir le réseau qui dessert aujourd'hui 14 communes. Son nouveau slogan symbolise cette nouvelle stratégie : après « Jusqu'où irons-nous en bus ? » d'août 2000 à 2008, puis « Le réseau de bus de la Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées », ce sera « Un réseau pour tous » qui accompagnera la Stap dès 2010.

Rebaptisé Idélis, le nouveau réseau, qui devrait être lancé au cours de l'été 2010, répond aux souhaits de la Communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées comme favoriser les trajets les plus adaptés aux besoins des usagers, élargir les horaires et développer l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite. « Les lignes vont bouger, des arrêts vont être installés, d'autres supprimés », commente Vincent Dunez, directeur général de la Stap.Temporis, les trois principales lignes qui préfigurent l'arrivée de lignes de bus à Haut Niveau de Service, auront par exemple une fréquence de 10 minutes en journée du lundi au vendredi de septembre à juin. Autres exemples : Corollis (3 lignes transversales de périphérie qui éviteront le centre-ville), Coxitis (une navette de centre ville avec une fréquence de passage de 7 minutes) ou encore Libertis, un service dédié aux personnes en fauteuil roulant, aux non-voyants et aux personnes à mobilité réduite.

Également au programme pour le développement de modes de transports durable : la mise en place de parkings-relais à l'horizon 2013, une offre de vélos et voitures en libre-service et la création d'un site Internet qui permettra de calculer son parcours de porte à porte, et même de connaître son attente à l'arrêt et en temps réel. L'ambition est de séduire les usagers en leur proposant un service efficace et attractif. Objectif : passer de 8 millions de voyageurs par an aujourd'hui à 13 millions d'ici à 2015. « Toute cette offre a pu être réalisable en s'appuyant sur l'assistance technique du groupe Keolis, filiale de la SNCF, qui figure parmi les acteurs les plus importants du transport public en Europe », ajoute Vincent Dunez.

La Stap, qui a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 14 millions d'euros, possède une flotte de 87 véhicules qui desservent 760 arrêts pour un total de 3,25 millions de kilomètres parcourus chaque année. L'entreprise créée en 1980 compte un peu plus de 200 salariés dont 150 conducteurs.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top