menu
Normandie

Shema : Des activités pour l’emploi en Haute et Basse Normandie

Publié le 26 juillet 2011, par Patrick Cros/Naja

En attirant des entreprises commerciales ou industrielles dans des territoires ruraux ou des quartiers sensibles, la Shema participe à la dynamique et au renouveau de l’économie locale.

Dans le cadre d’une concession d’aménagement, la Shema conduit le projet de renouvellement urbain de la ville d’Hérouville-Saint-Clair. © Shema

« Le développement économique et l’aménagement urbain sont intimement associés dans tous nos projets, confie Alain Kendirgi, directeur général de la Shema. Une filiale de commercialisation en direction des entreprises, baptisée LDA (Les Développeurs Associés), a été créée dès 1992, ainsi qu’une « foncière » l’Immobilière de Normandie, SAS dédiée au portage d’immobilier d’entreprises en 2007 ». Pour garantir le succès de chaque projet, la Sem qui déploie son activité sur les deux Normandies ne se contente pas de commercialiser ses programmes : à la demande des collectivités, elle détache ses cadres, en temps partagé, pour les accompagner dans leur démarche d’accueil d’entreprises. Une vingtaine de contrats sont actuellement en cours. Et, le succès est au rendez-vous. Parmi les opérations les plus exemplaires : la ville d’Hérouville-Saint-Clair (Calvados), en périphérie de Caen, où la Sem a vu le jour en 1989. En une vingtaine d’années, le nombre d’emplois dans la commune a été quasiment multiplié par trois, passant de 4 000 à plus de 10 000. « Ce résultat a pu être obtenu grâce à l’accompagnement de plusieurs centaines d’entreprises, tant sur CITIS, créé en 1992, une référence en parc d’activité technologique et tertiaire sur le Grand Ouest, qu’au coeur de l’ancienne ZUP classée en projet de renouvellement urbain dans le cadre de l’Anru », raconte Alain Kendirgi. Plus de 19 000 m2 de surfaces commerciales, artisanales et tertiaires ont ainsi été créées.

Redynamiser le commerce local

L’arrivée du tramway dans les années 2000 a été valorisée. Au cœur d’Hérouville Saint-Clair, la création d’immeubles de bureaux, le déplacement du centre commercial du Grand Parc et l’implantation de commerces et activités dans les îlots reconfigurés créent désormais une nouvelle dynamique économique le long de l’axe desservi par ce mode de transport doux.

Une synergie se développe ainsi en Haute et Basse Normandie avec les opérateurs du commerce, de l’industrie, sous l’impulsion de la Sem. « Nos deux filiales agissent comme un levier économique, nouant des partenariats avec des investisseurs », ajoute Alain Kendirgi. A Flers, dans l’Orne, la Shema a, par exemple, investi 24 millions d’euros dans un bâtiment porté par une société, dont l’Immobilière de Normandie a initié le tour de table pour le groupe Faurecia, l’un des leaders mondiaux de l’équipement automobile. Dans cette petite commune normande de 10 000 habitants, 1 300 emplois ont été conservés. Parallèlement, une école d’ingénieurs et un centre de recherche & développement ont vu le jour, permettant de redynamiser l’économie de l’ensemble du territoire ornais.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les votes pour les Trophées des Epl 2022 sont clos ! Rendez-vous le mercredi 5 octobre au Congrès de Tours pour découvrir les lauréats !

En savoir plus

Top