menu
Pays de la Loire

Rénovation urbaine : La Sara fait revivre le quartier de La Roseraie à Angers

Publié le 13 juillet 2010, par Johannes Braun/Naja

Répondant aux appels des associations de la ZUP de La Roseraie à Angers, la Sem Sara s’est lancée dans une vaste opération de rénovation urbaine visant à redonner au quartier sa dignité. D’ici deux ans, plus de 3 800 logements auront été réhabilités ou reconstruits, de nouveaux commerces auront ouvert, et l’ensemble des équipements publics auront été rénovés.

La rénovation urbaine du quartier de La Roseraie représente un investissement de 103 M€. © Sara/Anne Landais

Ancienne Zup en voie de paupérisation, le quartier de La Roseraie à Angers est en plein renouveau depuis que la Ville en a confié la rénovation urbaine à la Société d'aménagement de la région d'Angers (Sara). D'ici deux ans, quelque 241 logements déconstruits auront été remplacés par 200 logements neufs tandis que 3 389 autres auront été entièrement réhabilités autour d'espaces publics intégralement repensés.

Soucieuse de ramener de l'activité dans le secteur, la société pilote par ailleurs l'aménagement d'une parcelle destinée à terme à accueillir une cité artisanale et a travaillé avec les bailleurs pour « installer des activités dans les rez-de-chaussée des immeubles », précise Nathalie Amelot, responsable de l'opération à la Sara. Parallèlement, deux centres commerciaux sont en recomposition en vue d'offrir aux habitants l'ensemble des services de proximité nécessaires à la vie du quartier. Enfin, un projet de maison d'accueil pour personnes âgées de 102 appartements doublé d'un pôle gérontologique a également été réalisé.

L'opération, qui représente un investissement global de 103 M€, promet de changer le visage de La Roseraie d'autant que le Ville en profite pour rénover l'ensemble des équipements publics, des groupes scolaires au gymnase, en passant par le centre socioculturel et la piscine. Une renaissance qui s'accompagnera en juin 2011 de l'arrivée du nouveau tramway, entraînant une réorganisation complète du schéma de déplacement autour des transports doux, dans un quartier où « on ne se déplaçait jusqu'alors qu'en voiture », d'après Nathalie Amelot. Plus encore, le tram devrait selon elle, « permettre d'inclure le quartier dans la Ville ».

Mais cette vaste réhabilitation est avant tout une grande réussite pour les associations locales. Ces dernières ont en effet été les premières à tirer la sonnette d'alarme auprès des élus pour les alerter sur la dégradation du climat social de La Roseraie. Aussi, la grande force de l'opération est justement d'avoir su « garder et conforter les atouts » du quartier pour lui redonner vie. La trame verte, déjà omniprésente a ainsi été préservée et mise en valeur pour devenir un élément majeur du cadre de vie.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top