menu
Nouvelle-Aquitaine

Poitou-Charentes : Quatre Sem pour quatre internats

Publié le 3 juin 2013, par Patrick Cros/Naja

Quatre sociétés d’économie mixte départementales se sont regroupées à l’initiative de la Société d’Equipement du Poitou (SEP) pour répondre à un appel d’offres de la Région. La démarche collaborative innovante a permis de décrocher le contrat de réhabilitation de quatre internats et pourrait se répéter pour d’autres appels d’offres.

La SEP a été chargée de réhabiliter l’internat du lycée Xavier Bernard à Rouillé. © SEP

« En réunissant quatre Sem – SEP, Semdas, Territoires Charente et Deux-Sèvres Aménagement – notre proposition se voulait le reflet de la démarche de la collectivité : regrouper quatre opérations et exécuter simultanément les travaux pour une efficience renforcée », explique Pascal Giacomoni, directeur opérationnel à la SEP, à l’origine de l’initiative. Une stratégie payante puisque la Région a officiellement sélectionné le groupement le 24 janvier dernier, après appel d’offres, pour la réhabilitation de quatre internats¹. Budget global : 9,3 millions d’euros, avec une livraison prévue fin 2014.

Un succès  qui découle directement de la dynamique des Epl, comme le confirme Pascal Giacomoni. « Les contacts et échanges réguliers entre les Sem de Poitou-Charentes, et les relations de confiance qui se sont établies au fil des ans avec la Région dans chaque département par chaque Sem, ont joué en notre faveur ». Mais, c’est aussi la possibilité de voir les différents chantiers démarrer et évoluer de concert, orchestrés par des spécialistes locaux qui possèdent des valeurs communes et réputés pour leur professionnalisme, qui a séduit la Région.

Un outil collégial

La complémentarité des quatre Sem repose sur un groupement en réseau, une connaissance fine du territoire régional et une proximité des opérations, mais aussi sur une unicité de méthodes. « Il a fallu un travail préalable important pour répondre à l’appel d’offres, avec de nombreux échanges par téléphone et email entre les Sem pendant plusieurs semaines », confie Pascal Giacomoni. Parmi les points délicats à harmoniser : le prix journée, ou encore la décomposition du temps de travail « en tenant compte des spécificités de chaque Sem, mais sans effet mille-feuille qui aurait été contre-productif ».

Si chaque Sem s’occupe de son chantier, un dispositif collégial a également été mis en place pour proposer un interlocuteur unique face au donneur d’ordre. La SEP, en l’occurrence son directeur opérationnel, assure l’interface entre la Région et les différentes Sem. Basée à seulement quelques centaines de mètres de l’Hôtel de région, elle assure, entre autres, le reporting, et fait le lien entre les quatre chargés d’opération pour les discussions et partages de documents, afin d’harmoniser le travail. « Des réunions sont organisées régulièrement et un réseau intranet dédié a été mis en place », précise Pascal Giacomoni. Des opérations du même type sont envisagées dans le futur, en réponse à d’éventuels appels d’offres régionaux à venir. Une nouvelle dynamique d’Epl s’est mise en place en Poitou-Charentes.


¹ Lycée Emile Roux à Confolens avec Territoires Charente, lycée du Parc de la Francophonie à La Rochelle avec la Semdas, lycée Paul Guérin à Niort avec Deux-Sèvres Aménagement, et lycée Xavier Bernard à Rouillé avec la SEP


Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les votes pour les Trophées des Epl 2022 sont clos ! Rendez-vous le mercredi 5 octobre au Congrès de Tours pour découvrir les lauréats !

En savoir plus

Top