menu

Montpellier : la Serm dynamise le commerce de ville

Publié le 18 mars 2008, par Johannes Braun/Naja

La Société d ‘équipement de la région montpelliéraine (Serm), qui réunit les collectivités publiques et les principaux acteurs du développement local, est la pierre angulaire de la métamorphose que connaît la ville de Montpellier depuis une trentaine d’années. Dans cette dynamique, la Serm a lancé en 2003 l’opération Grand Cœur, un vaste projet de requalification du commerce et du logement en centre ville.

La revitalisation du commerce en centre-ville est soutenue par une restructuration urbanistique et immobilière, qui sert également le volet logement de l’opération Grand Coeur. © O’Sugrhue

Après avoir beaucoup grandi extra-muros, et face au dysfonctionnement urbain du centre-ville, la municipalité a fait appel à la Serm afin de trouver conjointement des solutions. L'opération baptisée Montpellier Grand Coeur donne depuis 2003 la priorité aux 71 000 habitants et commerçants du centre, dans le cadre d'une convention publique d'aménagement sur 10 ans.

Une équipe de la Serm travaille en coopération avec les agents de la ville sur deux axes, le logement et le commerce. Il s ‘agit soit de créer de nouveaux espaces, soit de valoriser ceux qui existent. « Nous sommes des urbanistes assembleurs de compétences pour la mise en place du projet urbain », explique Eric Berard, directeur général de la Serm. La relance du commerce et de l'artisanat, passe par l'utilisation de toutes les possibilités en matière d'urbanisme. Comme l'indique Sébastien Patheron, responsable de l'opération Grand Cœur, « On ne peut avoir du commerce et du logement de bonne qualité sans se préoccuper de l'environnement urbain ».

L'intervention de la Serm se joue à deux échelles. Dans les quartiers, elle vise à dynamiser le commerce par des travaux d'aménagement des places, de piétonisation, ou de verdissement. Dans une logique plus globale, l'effort est porté sur la recherche d'une vraie cohérence par rapport aux commerces existants. Ainsi 4 000 m2 de locaux commerciaux ont été rachetés depuis le lancement de l'opération. Ils sont ensuite rénovés et restructurés afin de mieux répondre au marché, car Montpellier manque de locaux spacieux nécessaires à l'installation de grandes enseignes.

« Aujourd'hui nous avons atteint 40 % de nos objectifs, pour un investissement de 27 millions d'euros dans le foncier, dont 5 millions pour le volet commerce », avance Sébastien Patheron, « Montpellier est l'une des seules villes de France à mettre en place une opération en renouvellement urbain de cette ampleur ».

L'important projet d'aménagement du Nouveau Saint-Roch viendra compléter cette démarche.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top