menu
Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Canal de Provence va investir 250 M€ pour faire face au réchauffement climatique

Publié le 4 mai 2022, par Stéphane Menu

La Sem du Canal de Provence, fondée en 1955 par plusieurs collectivités (Ville de Marseille, départements des Bouches-du-Rhône et du Var), a adopté le 28 avril dernier, à l’occasion de son conseil d’administration, le plan « Eau’rizon 2027 ». Le Sem entend ainsi se préparer à relever les défis du réchauffement climatique.

Canal de Provence
Photo Canal de Provence

Présidente de la Société du canal de Provence (SCP), conseillère régionale et présidente de la Chambre d’agriculture du Var, Fabienne Joly assure que « l’entreprise souhaite accélérer la lutte contre le changement climatique en mettant la responsabilité sociale et environnementale (RSE) au cœur de son action ». Pour ce faire, la SCP a adopté le plan « Eau’rizon 2027 », prévoyant la mobilisation financière de 250 M€ en investissement d’ici à 2027, sans oublier, sur la même période, la poursuite d’un programme de rénovation de 150 M€. Comment se concrétisera cette exemplarité ? « Nous souhaitons aller plus loin dans l’évaluation du cycle de vie de nos ouvrages. Nous visons aussi à mieux sécuriser la ressource en eau en invitant les consommateurs à mieux la préserver », assure-t-elle.

La SCP souhaite augmenter sa propre production d’énergie et améliorer la performance énergétique des infrastructures de la concession régionale, en se donnant l’objectif d’atteindre une neutralité énergétique dès 2025 (équilibre à 40GWh/an, soit la consommation annuelle des ouvrages de la concession régionale). Engagement que la SCP annonce sur son site Internet

La Société du Canal de Provence crée des partenariats avec d’autres Sem, comme la BRL

Directeur général de la SCP, Jean-Luc Ivaldi, insiste sur le fait que « la société a su innover pour mieux accompagner les acteurs des territoires et ainsi mieux répondre aux besoins de ces derniers ». Et comme l’appétit vient en mangeant, le savoir-faire de la Sem aiguise la curiosité du département des Alpes-Maritimes ou encore certains territoires de la vallée du Rhône. Une nouvelle direction commerciale, de l’innovation et des axes stratégiques a ainsi vu le jour, permettant ainsi à la SCP d’élargir le spectre de son action. « Un vrai virage » confirme Jean-Luc Ivaldi, soulignant le fait que le Canal de Provence serait de plus en plus actif pour proposer ses services en matière d’ingénierie, notamment avec certaines intercommunalités. A noter que la SCP travaille de plus en plus avec d’autres Sem comme la BRL, autre Sem hydraulique historique, détenue majoritairement par la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée ainsi que les départements du Gard, de l’Hérault, de l’Aude, des Pyrénées-Orientales et de la Lozère.

La dynamique innovante constante de la SCP pour une meilleure gestion de l’eau

Dès leurs conceptions, les ouvrages de la Société du Canal de Provence ont été visionnaires. Les ingénieurs de l’époque les ont conçus de façon à ce qu’il n’y ait pas de rejet permanent dans des exutoires, chaque goutte d’eau compte. Toute l’eau qui est transportée est ainsi consommée. Annonce la SCP sur son site Internet

Le Canal de Provence entend ainsi s’adapter aux divers scénarii annoncés par le GIEC sur le réchauffement climatique. « La maîtrise de l’eau est une nécessité, notamment pour faire face au changement climatique et limiter ses impacts dans le domaine agricole », confirme Fabienne Joly. Des partenariats sont signés avec de jeunes pousses technologiques pour renforcer cette dynamique et mieux s’y préparer en amont. Au regard de l’importance de son patrimoine, la SCP entend devenir de plus en plus un producteur d’énergie, en multipliant l’installation de panneaux photovoltaïques le long des canaux ou en installant des centrales flottantes comme ce sera prochainement le cas sur la réserve d’eau du Vallon Dol à Marseille. Ainsi profilé, le plan « Eau’rizon » portera la capacité de production d’électricité de la SCP de 15 à 65 gigawatts heures sous cinq ans.

 

Que fait le Canal de Provence ?

Cette Entreprise publique locale a pour mission première d’assurer et de sécuriser l’approvisionnement en eau de toute la Provence. µPour mener à bien leur mission de service public, la performance de cette énorme machine se constate avec de nombreux indicateurs : un chiffre d’affaires estimé à 114 M€ pour gérer un réseau de 5600 km d’ouvrages valorisé 3 milliards d’euros. Près de 2 millions de Provençaux reçoivent de l’eau potable chez eux grâce au Canal de Provence. Vous pouvez également lire cet article sur ce que fait le Canal de Provence

Autres sujets pouvant vous intéresser

La gestion de l’eau à Dijon

La gestion de l’eau dans les Outre-mer

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les votes pour les Trophées des Epl 2022 sont clos ! Rendez-vous le mercredi 5 octobre au Congrès de Tours pour découvrir les lauréats !

En savoir plus

Top