menu
Auvergne-Rhône-Alpes

Isère : Gestion de l’eau, la Sergadi optimise son savoir-faire

Publié le 28 février 2011, par Patrick Cros/Naja

La Société des eaux de la Région grenobloise et d’assainissement du Drac inférieur (Sergadi), valorise la gestion du réseau d’eau potable en assistant les communes de l’agglomération et en proposant des outils de gestion originaux qui s’appuient sur son expertise de terrain. La Sem optimise ses performances dans un marché où la concurrence est rude face à de grands groupes nationaux.

La Sergadi gère un réseau de 200 kilomètres dans l’Isère. © Sergadi

Face à la puissance de grands groupes nationaux, qui contrôlent nombre de réseaux de l'hexagone, la Sem Sergadi, créée à l'initiative de deux syndicats de l'Isère*, répond par un savoir-faire et une expertise développés depuis plus de 30 ans. Pour Jean-Philippe Renoud, nouveau directeur général de la Sem depuis le 3 janvier 2011, cette politique répond à deux logiques : « la maîtrise par la puissance publique des enjeux liés à l'eau et à l'assainissement en recherchant synergie et mutualisation des moyens pour offrir le service le plus performant possible ».

« Nous n'avons certes pas l'image d'un réseau national comme ceux de Véolia, Suez ou Saur, mais nous offrons un service de proximité tout aussi efficace et de haut niveau. Il ne rémunère pas des actionnaires et bénéficie totalement à la collectivité dans la transparence des coûts ». Parmi ses les atouts de la Sem : une base de données, réactualisée en permanence. « Nous disposons, par exemple, d'un logiciel qui permet de gérer leurs données cadastrales, ou un autre qui facilite la gestion des permis de construire. Notre portefeuille d'activités permet aussi d'avoir une approche complète des besoins en eau et assainissement d'une commune », précise Bernard Riou, directeur adjoint de la Sem.

Fondée en 1980, avec un capital de 1,2 M€ et un chiffre d'affaires de 6 M€, la Sergadi compte aujourd'hui près d'une cinquantaine d'agents, spécialistes de plusieurs métiers de l'eau comme les travaux pour eau potable ou usée, la relève, la facturation, la topographie, le foncier, l'informatique, l'assainissement non collectif ou encore la gestion de postes d'eaux usées. Cette qualité de service est assise sur une démarche de certification que la Sergadi « va prochainement renouveler et étendre ».

La Sem s'est affirmée sur le territoire au fil des ans. Elle assiste désormais de nombreuses communes du département et gère en totalité les réseaux d'eau et/ou d'assainissement de cinq d'entre elles dont Jarrie, Noyarey, Bresson, Gieres et Crolles, où est basé ST MIcrolelectronics « gros consommateur d'eau avec 2,7 millions de m3 en 2010 ». Parmi les innovations en cours : la mise en place d'un site privé Internet pour les abonnés et des relevés par radio en préparation.


* le SIERG (Syndicat des Eaux de la Région Grenobloise ) et le SIADI (Syndicat Intercommunal d'Assainissement du DRAC Inférieur)

 

Un article du dossier Les Epl au service de l’eau
Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top