menu

Impressionnisme : Le Château d’Auvers à l’heure des Irisiades

Publié le 21 mai 2012, par Pierre Magnetto/Naja

La prochaine édition des Irisiades se déroule fin mai. L’occasion d’un coup de projecteur sur le Château d’Auvers dans le Val d’Oise géré par une Sem et conçu comme un site à la fois touristique et culturel dédié aux Impressionnistes.

Les Irisiades, les aretristes coté jardin à Auvers-sur-Oise. © A. Berteigne

La nouvelle édition des Irisiades se déroulera comme tous les ans le 4e week-end de mai, les samedi 26 et dimanche 27 pour cette année. Une manifestation créée en 2003 et qui reste unique en son genre. Unique, elle l'est par le cadre dans lequel elle se déroule, le Château d'Auvers-sur-Oise, dans le Val d'Oise. Auvers-sur-Oise, dont la renommée est internationale. Vincent Van Gogh y a vécu les 70 derniers jours de sa vie. Le village a aussi été fréquenté par de nombreux peintres impressionnistes : Daubigny, Pissarro, Cézanne, Monet… en 1987, le Conseil général du Val d'Oise a décidé de se porter acquéreur et de le valoriser avec notamment les communes d'Auvers-sur-Oise et de Pontoise, en confiant la gestion du site à la Sem du Château d'Auvers.

La manifestation des Irisiades a pour thème cette année « Les artistes au jardin ». Plasticiens, peintres, sculpteurs en collaboration avec des pépiniéristes et professionnels des jardins, cœur de la manifestation, exposeront leurs œuvres dans le parc et les jardins. Certaines d'entre elles seront proposées à la vente. Les Irisiades c'est encore un concours d'art floral, de photographies, de création d'épouvantails… Mais le Château, ce n'est pas seulement les Irisiades qui font aujourd'hui l'actualité, c'est aussi tout ou long de l'année un parcours-multimédia, « Le voyage au temps des Impressionnistes », faisant largement appel aux nouvelles technologies, projections, reconstitutions d'époque, pour expliquer ce qu'étaient la vie et la société au temps des Impressionnistes. C'est aussi des expositions temporaires et bien d'autres événements.

Le Château du XVIIe et son parc s'étendent sur 5 hectares faisant écrin à un jardin à la française. « C'est un lieu à la fois touristique et culturel » résume la directrice de la Sem, Marie-Cécile Tomasina. Elle en veut pour preuve une fréquentation assidue de plus de 70 000 visiteurs par an. Avec un chiffre d'affaires de 1,2 M€ la Sem emploie 27 à 29 personnes selon les saisons, mais surtout mesure sa réussite. « Nous sommes désormais bien ancrés sur le territoire », poursuit la directrice, le Château travaille aujourd'hui à « renouveler le parcours multimédia dont les premières installations ont été mises en place en 1994, grâce à l'aide apportée par le Conseil général du Val d'Oise ».

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top