menu
Pays de la Loire

Anjou : Terra Botanica, parc à thème sur le végétal

Publié le 17 novembre 2008, par Véronique Giraud/Naja

A l’entrée Nord d’Angers, un grand chantier préfigure l’aménagement d’un parc à thème dédié à l’univers végétal, Terra Botanica. Sa particularité est d’être fortement identitaire pour le territoire. Trois aspects ont guidé sa configuration : une représentation régionale forte, une vocation pédagogique, un lien avec l’ensemble des entreprises et organismes de la filière issue de la recherche, de l’enseignement et des productions.

Avec sa serre et son relais botanique, Terra Botanica, le futur parc à thème de l’Anjou est dédié à l’univers végétal. Fortement identitaire pour le territoire, il ouvrira au printemps 2010. ©Terra Botanica

Réaliser un parc familial, sur le thème du végétal, c'est la décision prise en décembre 2004 par le conseil général de Maine-et-Loire. Fin 2006, la collectivité décidait d'en confier l'exploitation à la Saeml Terra Botanica, société au capital social de 1 530 450 € (détenue à 51 % par le département, à 21 % par les villes d'Angers, d'Avrillé et l'agglomération).

Avec un budget d'investissement de 83 M€ HT, le futur parc à thème doit être la vitrine de l'Anjou, pays leader en horticulture et maraîchage, avec par exemple le premier producteur européen d'hortensias. Ses 40 attractions et animations, son activité de congrès sont pensées pour contribuer au développement économique et touristique régional. A son ouverture, au printemps 2010, le parc s'étendra sur 11 ha composés de jardins, d'espaces aquatiques et de serres, de cinémas et de spectacles.

En 2005, l'Anjou a été reconnu pôle de compétitivité à vocation mondiale dont l'animation est désormais assurée par Végépolys, association qui fédère entreprises, centre de recherche et de formation dans les filières agricoles, horticoles et viticoles.

Fondé sur la notion du végétal, « Terra Botanica se veut à la fois fortement identitaire et totalement ouvert sur le monde. Son originalité est d'avoir considérée le végétal, non pas uniquement comme objet de contemplation, mais comme un thème riche de savoir-faire, d'aventures humaines, d'innovation », explique Nicolas Moulin, directeur de la société d'exploitation. C'est autour de cette idée qu'est conçue la structure du divertissement, qui permettra au visiteur de toucher, goûter, participer, naviguer, être arrosé… « Notre public, c'est la famille, et la visite du parc est avant tout un moment de plaisir et de découverte ».

La multitude d'idées autour du végétal est résumée en quatre univers suffisamment transversaux pour permettre un prolongement futur. Le Convoîté, pour les voyages, les explorateurs, l'ancien. Le Généreux, pour ce qu'apporte la plante à l'homme. Le Mystérieux, pour comprendre la plante. L'Apprivoisé, pour les métiers et pratiques horticoles et du paysage.

Commencé depuis dix mois, le chantier est hors norme. Outre les quatre salles de congrès, l'amphithéâtre, les équipements de spectacles qui proposeront représentations théâtrales et concerts, il comprend la fourniture de plus de 275 000 végétaux et une scénographie qui introduit pas moins de 17 productions audiovisuelles et de nombreux espaces de jeux pour les enfants. Réalisé en majorité par les entreprises locales, des acquisitions telles que des arbres exceptionnellement hauts (de 20 à 25 m) ou rares font l'objet d'expéditions venant de contrées lointaines.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les votes pour les Trophées des Epl 2022 sont clos ! Rendez-vous le mercredi 5 octobre au Congrès de Tours pour découvrir les lauréats !

En savoir plus

Top