menu
Nouvelle-Aquitaine

Angoulême: les bus de la STGA parlent aux malvoyants

Publié le 5 mars 2013, par Patrick Cros/Naja

Avec son application mobile VocaBus, la Société de transports du Grand Angoulême (STGA) met depuis février ses bus à la portée des malvoyants. Cet outil unique en France, développé en interne, intéresse déjà d’autres réseaux urbains.

Développé pour les Smartphones de type iPhone et Android, VocaBus est disponible en téléchargement gratuit. © STGA

L'idée est simple et pourtant révolutionnaire pour les malvoyants. Il leur suffit désormais de lancer l'application VocaBus sur leur Smartphone et de toucher le centre de l'écran, pour connaître vocalement l'arrêt de bus le plus proche et le délai d'attente. « Nous avons toujours été attentifs à l'utilisation de nouveaux outils pour améliorer notre organisation interne et le quotidien de nos clients », commente Christian Touzalin, directeur de la Société de transports du Grand Angoulême (STGA), qui a déjà été récompensée en 2011 par le Prix de l'innovation Agir pour son système d'informations voyageurs.

La société a été également parmi les premières en France à mettre en place dans les années 1980 un système de suivi des bus en temps réel. Des QR code avaient ensuite été installés en 2010 dans les abribus pour fournir l'information aux passagers via leur Smartphone. « L'application gratuite VocaBus utilise aujourd'hui toutes ces avancées technologiques sur lesquelles nous travaillons depuis plusieurs années, et propose cette fois les données vocalement, explique Christian Touzalin. L'utilisateur est automatiquement géolocalisé à l'ouverture de l'application qui détecte l'arrêt le plus proche, et annonce le temps d'attente des deux prochains bus ». Pour actualiser l'information, il suffit ensuite de secouer son téléphone.

Une solution duplicable
« Nous sommes depuis longtemps en contact avec des associations de malvoyants qui étaient dans l'attente de nouvelles solutions performantes, capables de permettre aux malvoyants d'utiliser le réseau de transport urbain comme n'importe quel client », précise le directeur de la Sem. Pour la mise au point cette application, une équipe informatique de la STGA a planché près de deux mois sur l'idée. Son coût est estimé à moins de 20 000 €, en termes d'heures passées à la conception et à la réalisation de ce nouvel outil.

Plusieurs autres réseaux de transports en commun étudieraient déjà cette solution innovante à Limoges, Toulouse, et Poitiers. Ou encore à Saint-Nazaire, où le réseau est géré par la Spl Stran (Société des transports en commun de l'agglomération nazairienne). Organisée par l'association de réseaux indépendants Agir, une présentation de VocaBus a eu lieu mi-février à Paris où Christian Touzalin a pu rencontrer plusieurs autres directeurs.

L'application devrait encore évoluer et proposer rapidement de nouvelles améliorations, telles que l'annonce des arrêts, actuellement faite par le chauffeur à la demande des passagers malvoyants. La Société de transports du Grand Angoulême poursuit sa politique d'innovation.

Trophées des Epl

Les Trophées des Epl

Les Trophées des Entreprises publiques locales visent à mettre en valeur des initiatives significatives de la performance économique, sociale ou environnementale des Epl.

En savoir plus

Top