menu

Référentiel du logement de qualité : les Epl d’aménagement alertent Emmanuelle Wargon

Publié le 17 septembre 2021

Laurent Girometti et François Leclercq ont remis à Emmanuel Wargon le rapport qu’elle leur avait demandé sur la qualité du logement. Leur référentiel sur la qualité du logement intègre les points de vigilance exprimés par les Epl d’aménagement. Patrick Jarry, président de la FedEpl, les a rappelés auprès de la ministre lors de leur rencontre du 9 septembre.

François Leclercq participera à la table ronde sur la trajectoire ZAN le 14 octobre au Congrès de Toulouse (Photo DR)

Aux termes de leur référentiel sur le logement de qualité, François Leclercq, qui sera présent lors de la séance aménagement du Congrès le 14 octobre pour évoquer ce rapport, et Laurent Girometti, ont formulé divers préconisations  en vue d’assurer une certaine qualité des logements neufs à produire, afin de s’assurer qu’ils répondent aux attentes des habitants mais également des élus locaux. Les Epl d’aménagement ont naturellement un rôle à jouer dans la mise en œuvre de ces préconisations qu’elles sont déjà nombreuses à mettre en application, avec le soutien des élus concernés, auprès des promoteurs à qui ils cèdent des charges foncières.

Le rapport exprime par ailleurs les points de vigilance exprimés par les aménageurs : le coût des acquisitions foncières pèse lourdement dans le coût final du logement et obère ce faisant le rapport qualité/prix des logements. Patrick Jarry, le président de la FedEpl, qui était présent le 9 septembre lors de la remise du rapport, a insisté sur ce point auprès d’Emmanuelle Wargon, comme il le fait déjà dans le cadre de la commission présidée par François Rebsamen sur la relance de la construction de logements en zones tendues. Il exprime la nécessité de prendre diverses mesures, d’ordre fiscal, juridique et budgétaire afin de libérer du foncier constructible à des prix abordables.

La question essentielle du coût de la construction

Le levier du coût de construction est difficile à actionner pour réduire le prix de sortie, à l’inverse de certains frais de commercialisation, de marketing et de communication, qui peuvent être compressés en élargissant le champ des acheteurs potentiels. Outre ces considérations sur les prix de sortie, les aménageurs ont alerté sur la baisse des niveaux de production, l’incidence des dispositifs de défiscalisation et le recours répandu à la Vefa, notamment par les bailleurs sociaux, comme sujets de forte préoccupation ayant des incidences sur la qualité des logements produits.

L’intégralité du rapport est disponible en cliquant surce lien.

 

Pour toutes informations et inscriptions concernant notre Congrès c’est ici

Par Olivier TOUBIANA
Top