menu

Etat des lieux de la transformation publique aux Entretiens territoriaux de Strasbourg 2020

Publié le 18 décembre 2020

C’est sous le prisme de la transformation que se sont déroulés les Entretiens territoriaux de Strasbourg (ETS) les 15 et 16 décembre 2020. Organisé par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), sous le pilotage de l’Institut national des études territoriales (INET), l’événement se définit comme le rendez-vous incontournable des managers territoriaux. La Fédération des Epl a participé à son organisation en faisant partie du comité scientifique.

En distanciel étant donnée la situation sanitaire actuelle, la 23e édition des Entretiens territoriaux de Strasbourg (ETS) a été consacrée aux défis auxquels sont confrontées les collectivités locales et aux changements profonds induits par les nombreuses transitions à l’œuvre dans notre société. Elle s’est formulée comme une invitation à agir, une invitation à transformer profondément l’action publique locale que les collectivités territoriales peuvent porter aux côtés des autres acteurs.

Le rendez-vous annuel de l’innovation publique et managériale

Les Entretiens territoriaux de Strasbourg sont un événement s’adressant à l’ensemble des acteurs de l’action publique locale. Ils accueillent toute la diversité des cadres dirigeants territoriaux, administrateurs, ingénieurs en chef territoriaux, officiers supérieurs de sapeurs-pompiers, conservateurs ou médecins territoriaux, et de manière plus élargie toutes les parties prenantes de la transformation de l’action publique, partenaires des collectivités, fonction publique d’Etat et hospitalière, ainsi qu’entreprises et associations. Ils permettent de réfléchir aux grands enjeux relatifs aux services publics et notamment de prendre de la hauteur en accueillant de grands conférenciers, de s’inspirer des retours d’expérience d’autres collectivités territoriales, de faire un pas de côté avec des intervenants exerçant dans d’autres univers que la fonction publique, de tester et développer de nouveaux outils et méthodologies, mais aussi de développer ses pratiques managériales et de renforcer son réseau d’entraides.

La définition d’un commun à construire et ses obstacles

Les territoires et les populations qui y vivent sont sujets aujourd’hui à des transitions multiples : technologiques, environnementales, démocratiques, économiques, sociales, financières, etc. Face à ces bouleversements multiples, la reconstitution du commun est nécessaire pour mettre en œuvre la transformation de notre société. Les obstacles sont pourtant nombreux. La société est aujourd’hui très fragmentée, selon la tendance à l’archipélisation décrite par le politologue Jérôme Fourquet. Les transitions au long cours ne convergent dans la même direction et il convient de les réconcilier. En les hiérarchisant, en donnant la priorité à l’une sur les autres comme le suggère l’économiste Alain Grandjean. Des solutions existent dans cette perspective. Partout dans les territoires, des mouvements de fond ont été initiés, souvent à partir du moment où les individus ont commencé à s’appliquer à eux-mêmes ce qu’ils prônaient. Ces démarches, inspirées du passé et remises au goût du jour, aux dires du prospectiviste et directeur de l’Institut des futurs souhaitables, Mathieu Baudin, forment un socle sur lequel s’appuyer. Elles montrent la voie à suivre, après que la société se soit libéré de certains blocages. Elles méritent de s’inscrire dans un temps long, tout en étant régulièrement réinterrogées.

La transformation de l’action publique en s’appuyant sur les collectivités territoriales

Dans ce panorama, les collectivités territoriales sont indéniablement apparues au cours des différents échanges comme la « bonne échelle » pour reprendre les propos de François Deluga, président du CNFPT et ancien député de la Gironde. Devant la nécessité de transformer l’action publique, elles ont un rôle majeur à jouer. Elles ont une capacité d’organisation, une capacité d’entraînement et une proximité qui les ont déjà amenés à initier des changements concrets liés aux transitions économiques et environnementales et à inspirer ensuite à plus grande échelle. Les territoires sont foisonnants d’idées, d’initiatives, de projets innovants et font vivre au quotidien la modernisation des services publics comme l’a rappelé Amélie De Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques. Ils sont à la pointe dans le numérique, dans la transition économique et dans l’action sociale de proximité. Il convient dans cette perspective de s’appuyer sur leurs forces, alors que ces aspects nécessitent des investissements substantiels et sont par ailleurs ciblés par le plan de relance économique mis en place récemment en France. Les managers territoriaux, entendus au sens large, auront alors un rôle fondamental à jouer.

En savoir plus

Par Esteban PRATVIEL
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.