menu

Ne dites plus habitat inclusif mais habitat API

Publié le 10 juillet 2020

Après plus de six mois de travaux, Denis Piveteau et Jacques Wolfrom ont rendu au Premier ministre leur rapport sur l’habitat inclusif. Dans ce rapport, les deux auteurs proposent de remplacer l’appellation habitat inclusif par habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale (API), intégrant en effet l’environnement de l’habitat.

Un rapport qui vise, entre autres, à améliorer l’autonomie des séniors (Photo DR)

Le Premier ministre avait confié en décembre 2019 à Denis Piveteau et Jacques Wolfrom une mission visant à permettre de préparer le lancement d’une stratégie nationale de déploiement de l’habitat inclusif.

Intitulé Demain, je pourrai choisir d’habiter avec vous !, ce rapport est issues de nombreuses réunions et concertations pilotées par l’inspection générale des affaires sociales avec tous les acteurs concernées dont la FedEpl. Il propose douze idées pour l’action et comprend un certain nombre de fiches thématiques qui vous permettront de mieux cerner ce sujet et de pouvoir déployer localement ce type d’habitat en lien avec vos élus.

Vivre bien chez soi… et autour

Dans ce rapport, ils proposent également de remplacer l’appellation habitat inclusif par habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale (API). Cette dénomination semblait en effet plus pertinente parce qu’elle permet d’englober différentes formes d’habitats répondant à l’aspiration des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap de vouloir vivre chez elles, tout en étant accompagnées pour leurs besoins personnels et de participer activement à la vie de la cité grâce au projet de vie sociale partagée.

Par Fabien GUEGAN
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.