menu

L’écolabel Pavillon Bleu flotte sur la commune de Beaumont-Saint-Cyr

Publié le 10 juin 2020

Elle en est fière et elle a bien raison : la commune de Beaumont-Saint-Cyr est la première de la Vienne à bénéficier de l’écolabel Pavillon Bleu. La récompense du travail accompli pour Christophe Jaulin, DG de la Sem Saga (Société anonyme pour la gestion et l’animation du parc de loisirs de Saint-Cyr).

Sous l’œil attentif des maîtres-nageurs, la base de loisirs de Saint-Cyr se prépare à une saison estivale presque comme les autres, boostée par l’obtention du Label Bleu (Photo DR).

Le Pavillon Bleu, premier écolabel de référence pour les plages et les ports de plaisance durables au monde, flottera cette année sur le parc de loisirs de Saint-Cyr. La commune de Saint-Cyr – Beaumont figure en effet au palmarès de l’édition 2020 parmi les 401 plages et 106 ports labellisés.

Une eau de baignade au top

Créé il y a 35 ans, le label est une référence pour les visiteurs français et internationaux, attestant d’une qualité environnementale de grande qualité. Pour obtenir le très recherché Graal, il faut obtenir satisfaction sur plusieurs critères : éducation et sensibilisation du public à l’environnement, environnement général et du site, gestion de l’eau et du milieu et gestion des déchets. Bref, le touriste, de plus en plus exigeant, sait qu’en se rendant sur un site Label Bleu, il y trouvera des lieux propres, une eau d’une excellente qualité et des actions de sensibilisation au développement durable.

« Une reconnaissance du travail mené »

Le directeur de Saga, Christophe Jaulin, affiche une communicative satisfaction. « C’est une excellente nouvelle, cela fait plusieurs années que nous y travaillons, explique-t-il dans les colonnes de La Nouvelle République. C’est une reconnaissance du travail mené sur la qualité des eaux et les actions de développement durable, sur la biodiversité notamment avec la réserve ornithologique ». Cette distinction tombe au meilleur des moments, au début d’une saison estivale post-confinement où le tourisme franco-français est appelé à palier le manque à gagner lié au fort ralentissement annoncé du tourisme international. La base, qui propose également un vaste terrain de jeux de 300 hectares, a ainsi des atouts à faire valoir auprès d’une clientèle locale mais aussi avec les départements limitrophes.  « Il n’y a pas que l’océan Atlantique, souligne-t-il, il y a à l’intérieur des terres des lacs avec des eaux de baignade d’excellente qualité, propres, sécurisées ». La base a retrouvé son public le 2 juin. La baignade est possible le mercredi et le week-end. Dès le 1er juillet, la base sera ouverte du lundi au dimanche de 10h à 19h.

Par Benjamin GALLEPE
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.