menu
Publié le 5 juillet 2019

Les Epl à la découverte de la Bulgarie !

La Fédération des Epl, associée à la SCET, a pris la direction de Sofia et Plovdiv pour son voyage d’étude annuel qui s’est déroulé du 26 au 29 juin 2019.

Les participants au voyage d’études en Bulgarie, le 27 juin 2019. Photo FedEpl

Après Séville en 2016 et Hambourg en 2018, la FedEpl a opté cette année pour la Bulgarie pour son voyage d’étude, organisé en coopération avec la SCET. En effet, les villes et territoires bulgares ont fait le choix, depuis le début des années 2000, de mettre en place des structures municipales dédiées, notamment dans les domaines de la mobilité, des déchets et du recyclage, des marchés municipaux et des logements sociaux.

Les communes ou municipalités (obshtina), au nombre de 265, sont le seul niveau de collectivité territoriale en Bulgarie. Entités juridiquement indépendantes, elles possèdent leur propre budget et patrimoine.

Les modèles d’Epl présente en Bulgarie sont au nombre de 2 et peuvent se rapprocher des Sociétés publiques locales françaises :

  1. Les entreprises municipales, proches des régies autonomes : personnalité juridique, personnel fonctionnaire, budget intégré dans celui de la commune ;
  2. les compagnies communales ou commercial companies : personnalité juridique de sociétés anonymes, capital le plus souvent détenu à 100 % par les municipalités dont les personnels et la compatibilité relèvent du droit privé.

La délégation a d’abord été accueillie à son arrivée à Sofia par le service économique régional de l’Ambassade de France en Bulgarie, qui a présenté aux 24 participants la situation économique et sociale de la Bulgarie ainsi que les villes de Sofia et de Plovdiv. La première journée de travail s’est ensuite déroulée à Plovdiv.

Les participants y ont rencontré Rozalyn Petkov, maire-adjoint de Plovdiv, accompagné de directeurs de 4 entreprises municipales de la ville (logements municipaux, propreté, gestion des transports et du trafic et marchés municipaux). Les entreprises municipales sont financées sur fonds publics à 100 % avec des salariés employés par la mairie et mis à disposition au terme d’un concours dédié (fonctionnaires ou contractuels). L’entreprise municipale « Propreté » se voit octroyer le plus gros budget des entreprises municipales avec 30 millions d’euros annuels.

Un patrimoine millénaire

Jean-Léonce Dupont, président d’honneur de la FedEpl et président de la Commission Europe, reçoit la médaille de la ville de Plovdiv des mains de Rozalyn Petkov, maire-adjointe. Photo FedEpl

De son côté, l’entreprise responsable des 5 marchés municipaux et 500 commerces souterrains, en privilégiant les circuits courts où les producteurs sont également vendeurs de leur propre production. Les participants ont pu visiter le marché du jeudi de Plovdiv avant de découvrir les rues et monuments de la ville. Désignée « capitale européenne de la culture 2019 » pour son patrimoine millénaire, Plovdiv voit se superposer les vestiges de la civilisation thrace, l’hippodrome et le théâtre romains, la mosquée et l’ancienne madrasa témoins de 5 siècles de présence ottomane, ainsi que les villas colorées de la renaissance bulgare érigées à la fin du 18e siècle.

Le dernier rendez-vous du jour à Plovdiv a été consacré à la visite de l’entreprise municipale de gestion du transport et du trafic, qui supervise l’activité des transports publics, la sécurité dans les transports et la signalisation. Le transport public est délégué par la ville à 8 compagnies privées régulièrement mises en concurrence. Aucune taxe ne finance les transports en commun qui sont intégralement portés par des fonds publics. Enfin, l’entreprise municipale est en train de développer les pistes cyclables : un réseau de 60 kilomètres sera mis à disposition des cyclistes d’ici la fin 2020.

Les fonds européens ont financé de manière significative les infrastructures

La seconde journée de rendez-vous a été consacrée à Sofia où la délégation française a été reçue par Yordanka Fandakova, maire de Sofia, qui a rappelé les liens entre la Bulgarie et la France notamment sur des projets concernant la restauration du patrimoine historique. La ville de Sofia met en avant 2 sujets prioritaires : la mobilité urbaine et le traitement des déchets. Après avoir pu échanger notamment avec l’élu en charge des politiques environnementales et le directeur de la compagnie communale de mobilité urbaine durable, les participants ont pu visiter le chantier de la troisième ligne du métro, en construction, ainsi que la nouvelle usine de traitement des déchets organisée en compagnie municipale.

Yordanka Fandakova, maire de Sofia, au côté de Jean-Léonce Dupont, lors de son discours d’ouverture de la matinée de travail à Sofia. Photo FedEpl

La ville de Sofia a développé son réseau de métro depuis une dizaine d’années afin de limiter les impacts du transport routier.  Ainsi, l’aéroport de Sofia est directement desservi par le métro depuis le centre-ville. Élément déterminant dans le développement territorial du pays, les financements européens mobilisés à travers le fonds européen pour le développement régional (Feder) appuient de manière significative le déploiement des infrastructures bulgares, représentant par exemple 80 % du coût de construction de la ligne 3 du métro de Sofia.

La délégation a achevé sa découverte de la Bulgarie par la visite du musée historique national, situé dans l’ancien palais présidentiel de Sofia, ainsi que par l’église de Boyana, classée au patrimoine mondial de l’Unesco et considérée comme l’un des témoignages les plus parfaits et les mieux conservés de l’art médiéval d’Europe de l’est, grâce à ses fresques réalisées en 1259.

Par Bénédicte FABRE
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.