menu
Publié le 13 novembre 2018

L’émergence de nouveaux modèles socio-économiques : opportunité ou menace pour les Epl ?

Les Capteurs de territoires, le laboratoire d’idées de la FedEpl, a organisé lors de la Rencontre nationale des Entreprises publiques locales, le 20 septembre à Paris, une restitution de ses premiers travaux devant un parterre de dirigeants et d’administrateurs d’Entreprises publiques locales. Investiguant sur les défis que rencontrent les collectivités locales et explorant de nouvelle solutions, les Capteurs de territoires accompagnent le mouvement des Epl pour anticiper l’avenir.

©FedEpl/Stéphane Laure

Les interventions ont traité différents sujets, tous en lien avec la mutation des modèles socio-économiques et la réorganisation des services sur les territoires.

L’Epl, une solution agile pour investir efficacement sur les territoires

Thomas Rougier, Secrétaire général de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locale, a présenté l’impact sur les services publics qu’entraîne la baisse des investissements par les collectivités. Dans ce contexte de tensions financières, les Epl et le droit à l’expérimentation sur les territoires apparaissent comme des leviers de développement local, selon le premier adjoint à la ville de Nantes et président de la Semitan, Pascal Bolo.

L’adaptation des opérateurs à de nouvelles pratiques urbaines

Différentes transformations sont à l’œuvre sur nos territoires et redéfinissent le rôle des acteurs impliqués. Pour Isabelle Baraud-Serfaty, « les villes se construisent de plus en plus autour des individus, à la fois usagers et producteurs de services, dont il faut satisfaire la demande en temps réel ». La concurrence entre les opérateurs de services urbains amène les Epl à innover et à optimiser leurs pratiques pour ne pas rendre obsolète les services publics. À titre d’exemple, Alain Deves annonce que la Saemes, Sem d’exploitation du stationnement de la Ville de Paris qu’il dirige, a ainsi intégré l’intelligence numérique à sa stratégie.

La gestion publique de la data : menace ou opportunité ?

Les Ateliers Énergie et Territoires, laboratoire d’idées du groupe EDF, ont suivi pendant plusieurs mois l’évolution des usages numériques. Malgré une immense quantité de données récoltées, seule une infime partie d’entre elles est valorisée, selon son secrétaire, Philippe Labro. Par ailleurs, les collectivités locales ne sont pas armées dans les rapports de force qui s’engagent autour de cette nouvelle ressource. Souscrivant à ces propos, le dirigeant de la Sem Issy Media, Éric Légale, soutient que les Epl font partie intégrante de la solution : « l’ingéniosité de cet outil est une réponse à la gestion publique de la data », déclare-t-il.

Le financement participatif, une solution pour entreprendre différemment avec les territoires

Renouveler la gestion financière publique avec le financement participatif ? C’est le challenge qu’a relevé Kisskissbankbank, filiale de La Banque Postale, et son président Vincent Ricordeau, en finançant des projets novateurs par des prêts aux collectivités locales, et comme est venu en témoigner le maire de Nanterre, Patrick Jarry. En rendant les citoyens investisseurs de projets publics, le crowdfunding pourrait ensemencer le territoire d’initiatives citoyennes dans lesquelles les Epl apporteraient leur savoir-faire et leur expertise.

De nouveaux horizons de recherche

Les Capteurs de territoires lancent leur nouvelle saison à partir de janvier 2019 sur le thème des « territoires en transition ». Les travaux enquêteront sur l’adaptation des territoires aux mutations économiques, numérique, écologique et sociétale. Une restitution de ces travaux pourraient être présentés aux dirigeants d’Epl d’ici à la fin 2019.

Par Guillaume POINSIGNON
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.