menu
Publié le 19 octobre 2016

Les Epl au cœur du processus d’égalité réelle

Les Epl participent à toutes les missions de service public dans la vie quotidienne de millions de Français, du berceau au cercueil : se déplacer, se loger, s’éclairer et consommer de l’énergie, avoir des loisirs, se cultiver, recycler ses déchets et même se nourrir localement. Leur ADN est de proposer le meilleur service d’intérêt général au meilleur coût. Elles ainsi au cœur du processus d’égalité réelle, ce qui a donné aux participants leur premier sujet de débat du Congrès des Epl.

Préalable à toute discussion, la définition d'économie réelle ne va pourtant pas de soi. Passés les éléments sur l'égalité économique et l'égalité des chances, Olivier Sudrie, économiste, a choisi de brosser un historique en s'attardant sur les chiffres parlant de l'indicateur de développement humain. On y note que les territoires ultramarins souffrent d'un retard allant de 10 à 30 ans par rapport à la métropole.

Mais que faire au-delà du constat d'un "modèle économique à bout de souffle" et des effets d'annonce ? "Il faut tenir compte de la différence entre les territoires, ce que n'a pas fait la loi", déclare Jocelyn Hotin-Hue, conseiller de la Collectivité territoriale de Guyane et président de la Spl d'aménagement numérique. Ainsi, la différence entre les territoires insulaires ou non a convaincu l'assemblée. Et d'ajouter "l'égalité n'est pas forcément sociale, elle doit être aussi politique".

Un élément de réponse réside probablement dans cette phrase : Béatrice Marthos, directrice générale de la Spl Eau des collines, va plus loin en indiquant que la solution Epl peut permettre de reprendre la main sur le développement territorial, à l'image de la Charte de l'eau et de l'assainissement qu'elle a pu mettre en place au bénéfice des usagers.

À l'mage des normes européennes et nationales, jugées souvent trop contraignantes et peu adaptées aux réalités ultramarines, l'égalité réelle passerait ici par un nouveau modèle économique dans lequel chaque territoire aurait la possibilité d'expérimenter en fonction de ses propres problématiques.  Photo : ©stlaure@gmail.com  

Par Audrey GOURRAUD
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.