menu

Imaginer un modèle SemOp dans les transports

Publié le 27 mai 2016

Les nouvelles mobilités, l’évolution réglementaire du stationnement et les atouts de la gamme Epl ont figuré au menu de la rencontre du 19 mai entre Jean-Pierre Farandou, président de Kéolis, et Jacques Chiron. Il s’est agi notamment de rendre la SemOp opérationnelle dans le secteur des transports.

La rencontre a permis de dérouler l'actualité des 2 structures autour de nombreux points de convergence. "Même si la SemOp entre dans une phase opérationnellequi offre de nombreuses perspectives pour le développement local, elle deumeure encore mal identifiée", déclare Jacques Chiron. Le constat est partagé par le président de Kéolis qui regrette que le nouveau dispositif peine à démarrer dans le secteur des transports.

La SemOp, une solution gagnante dans les projets structurants Il a été convenu que le mouvement des Epl sera encore plus mobilisé pour accélérer sa notoriété auprès des élus et des partenaires comme le Gart et faciliter sa mise en oeuvre sur le plan technique et financier. "La mise en place d'une SemOp peut se révéler gagnante dans le cadre du lancement d'un grand projet structurant comme l'implantation d'un tramway", souligne Jacques Chiron.

Dans la perspective de bâtir un modèle SemOp dans les transports, un travail commun sera lancé. Il prendra en compte l'apparition prochaine de délégations de service public de mobilité globale qui intégreront aussi les aspects stationnement, le téléphérique urbain, le vélo, l'autolib et l'autopartage. 

Les 2 présidents ont poursuivi leurs discussions sur les enjeux de demain, parmi lesquels la révolution digitale dans le stationnement et l'évolution des modes de transport, notament la place que va prendre le vélo électrique dans les zones urbaines, au détriment de la voiture.

Par Hervé LE DAIN
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.