menu

Des Assises toujours debout et une transition en recherche d’équilibre

Publié le 29 janvier 2016

La première journée des Assises européennes de la transition énergétique à Dunkerque a été marquée par l’intervention de Jean-Paul Delevoye, ex-président du Conseil économique, social et environnemental qui a dressé le chemin politique de la transition énergétique face aux défis de la conjoncture géopolitique mondiale actuelle. Parmi les ateliers organisé, celui de la Fédération a rencontré un vif succès.

"La France a montré l'exemple en réussissant la COP 21. Les enjeux de la transition énergétique mondiaux ne sont pas en France mais notre pays doit dorénavant être leader dans ses actions et guider le monde au travers de ses valeurs", déclare Jean-Paul Delevoye en ouverture des Assises qui avaient cette année pour thème "la société et les territoires en mouvement pour la transition énergétique !".

Près de 200 rendez-vous pour 3 000 professionnels

Un mois et demi après la COP21, les Assises sont revenues bien évidemment sur l'événement en présence des acteurs clés et continueront de montrer et démontrer que les territoires sont en mouvement, dans tous les domaines de la vie publique : transport, urbanisme, agriculture, économie, emploi… Le Carrefour des métiers de l'énergie à quant à lui exploré les métiers de l'énergie en vogue et en devenir, les filières de formation, exemples et démonstrations à l'appui. Entre plénières, tables-rondes, ateliers, forums, laboratoires de projets, conférences, visites de sites, événements, démonstrations de métiers, stands d'informations, ce sont près de 200 rendez-vous qui attendaient les 3 000 professionnels, les acteurs territoriaux, mais également le grand public.

Les Epl, des outils innovants pour les collectivitésEn présence d'une cinquantaine de participants, l'atelier organisé par la Fédération des Epl a été un moment d'échanges privilégié avec les représentants de collectivités. Cette rencontre a été perçue avec enthousiasme comme l'amorce d'un parcours de travail à réaliser en commun pour faire connaître les réalisations des Epl et diffuser leurs bonnes pratiques.

Élodie Ribardière Le-May, directrice du Syndicat Énergies Vienne, Nicolas Chapelat, chargé de mission ENR à la Sem Semaeb et la Sas Eilañ et Julien Berthier pour la Sem Energies Posit'if ont présenté les actions de leurs Epl, leur souplesse et leur efficacité d'ntervention. Animé par Jean-Philippe Fouquet, docteur en sociologie, ingénieur de recherches, co-responsable du CETU-ETIcS et chercheur associé au sein du laboratoire CITERES (UMR-CNRS) à l'Université François-Rabelais de Tours, un regard différent mais complémentaire a été apporté par une approche sociologique des différentes actions des Epl.

Nouveauté de l'approche sociologique de la transition énergétique  

Acteurs du changement des comportements, facteur clé de la transition énergétique dans les territoires, les Epl offrent ainsi une capacité de souplesse et d'innovation pour agir au plus près des habitants tels les mécanismes de tiers financement dans le bâtiments ou celui du financement participatif pour le développement des énergies renouvelables. Mais le travail ne fait que débuter.

Par Grégory MASCARAU
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.