menu

What a smart Epl !

Publié le 18 décembre 2015

Smart grids, smart cities, open data, big data… autant de terminologies nouvelles auxquels le public et les professionnels font face aujourd’hui. Elles sont aussi sources d’activités et donc de valeurs pour un grand nombre d’entreprises – les start-ups et les grandes firmes industrielles bien évidement – mais aussi les Epl.La Fédération souhaitait montrer quelques exemples significatifs d’applications de ces nouvelles technologies dans différents secteurs d’activités et pouvoir en débattre lors d’une rencontre Epl Réseau le 15 décembre. Retour sur ces précurseurs de la révolution numérique qui bat son plein.

Le numérique constitue la 3e révolution organisationnelle pour les villes et les systèmes urbains après le passage à l'électricité et la massification de l'usage de l'automobile. La grande différence avec les deux précédentes technologies, le numérique et la thématique de la ville intelligente sont appropriés non seulement par les métropoles des pays industrialisés mais aussi et celles des pays en voie développement qui y voient, sans doute, un moyen de répondre à leurs enjeux de développement, d'attractivité et surtout un levier d'accélération économique.

Les smart grids, outils émergents de la ville durable

Du point de vue technologique, les réseaux intelligents ou smart grids sont des réseaux d'électricité qui, grâce à des technologies informatiques, ajustent les flux d'électricité entre fournisseurs et consommateurs. Ce sont des outils émergeant dans les secteurs des services publics et de la ville durable. Ils sont généralement constitutifs de la gestion de données de comptage ou d'optimisation de flux de matière (eau, déchets, informations clients, etc.) ou d'énergie.

"L'aire du développement du numérique a largement contribué à leur essor. Les Epl n'y échappent pas ou ne doivent pas y échapper. Au-delà de l'outil de gestion du service public, ils sont également source de nouvelles offres de service pour les clients des Epl, collectivités et/ou les usagers des services publics", déclare Alain Kinder, président du directoire de la Sem SRD et président de l'Anseme, co-organisateur de cette rencontre avec la Fédération.

Trois exemples illustrent la diversité des secteurs d'applicationi

La réunion présentait 3 types d'Epl aux secteurs d'activités différents mais qui pleinement impliquées dans ces thématiques. Nicolas Flechon, directeur Smart Energie à la Sem GEG, intervenait au titre des Epl distributrices d'énergie qui ont été les premières Epl à intégrer ses nouvelles technologies dans leur plan de développement. La démarche Smart Energie de GEG s'appuie sur 3 axes stratégiques :- des projets démonstrateurs en innovation couvrant la chaîne énergétique : apprentissages subventionnés, démonstration avec partenaires reconnus,- des services de maîtrise de l'énergie,- une investigation sur la valeur d'un opérateur de données et de services à la ville intelligente, dans une logique de mutualisation.

VivaCité, outil développé dans le cadre du projet Ecocité/Citizen illustre parfaitement cette démarche. Une ambition inédite : expérimenter à la fois une démarche et un outil de gestion des données, ouvert et modulable à l'échelle de l'EcoCité. 

Autre secteur forcément impliqué, les réseaux et infrastructures en matière de communications électroniques. Christophe Carrayon, directeur général de la Spl Digital Max, est venu exposer ses projets innovants : la couverture en numérique pour les services de nomadisme en continuité de service sur les points clefs de son territoire, la Communauté de communes Maremne Adour Côte Sud : sites scolaires, périmètres des bâtiments publics (mairies, parc des sports, services techniques…), plages, zones touristiques denses, ZAE… Les services numériques proposés sont pour les transports publics, les pistes cyclables, les services vidéos (grand public, poste de secours, surveillance).

État des lieux sur les Epl au printemps 2016

Dernier exemple de numérisation des territoires par les Epl, la Sem Issy Media, représentée par Eric Legale, son directeur général. Issy Media accompagne la ville d'Issy-les-Moulineaux depuis l'adoption de sa stratégie de développement de services numériques en 1995. Tous les secteurs de la vie locale sont concernés (communication électronique, e-administration, nouveaux services à destination des jeunes, des seniors, des écoles, etc) et le développement des concepts liés à la smart city ont élargi ces actions aux domaines des transports et de l'énergie. Si, dans le domaine des transports, Issy Média représente la ville dans le consortium du projet "So Mobility", réunissant Bouygues Immobilier, Cisco, Colas, Engie, Transdev et la Caisse des Dépôts depuis l'automne 2015, elle accompagne également le projet Issy Grid, dans le domaine énergétique, depuis son lancement en 2012.

La réflexion sur le sujet des Smart cities/grids n'est pas terminée : la Fédération des Epl produira une première étude au premier trimestre 2016 sur un état des lieux dans les Epl. Cette étude est menée par David Barthe, directeur Associé à Albiste, maître de conférences associé à l'IAE Lyon-Institut Paul-Bocuse. Il est convenu que plusieurs réunions seront organisées en 2016 sur ce sujet afin d'alimenter ce travail.

Rendez-vous en 2016 !

Par Grégory MASCARAU
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.