menu

Affirmer le rôle des Epl sur tous les fronts

Publié le 10 juillet 2015

Près de 200 participants ont répondu présents à la Rencontre nationale des Epl le 1er juillet à Paris. Affichant un bilan satisfaisant de son activité et de ses comptes, la Fédération des Epl a fait part à ses adhérents de ses perspectives comme la poursuite de Destination Epl, mais également de ses inquiétudes sur l’avenir de l’aménagement public francilien.

Le rendez-vous incontournable que constitue chaque année l'Assemblée générale de la Fédération s'accompagne depuis peu d'un temps de rencontres et d'échanges réservés aux Epl et partenaires adhérents. Au programme de cette Rencontre nationale, deux conférences-débat convient présidents et directeurs : les premiers « planchent » sur l'avenir du financement des services publics locaux, les seconds sur le rôle des Epl dans le big bang territorial actuel.

Un bilan d'activité voté à l'unanimitéL'Assemblée générale ordinaire donne lieu à la présentation et à l'approbation, à l'unanimité, du bilan d'activité et du rapport financier 2014 et du budget 2015. « Sur les 12 indicateurs d'appréciation arrêtés par le plan d'action pour l'année 2014, 7 ont été atteints, notamment l'adoption de la proposition de loi créant les SemOp. En interne, l'expertise transversale et intermétiers de la Fédération a considérablement développé son offre avec une quinzaine d'événements qui ont rassemblé pas moins de 500 participants hors Congrès et Rencontre nationale », se félicite Jacques Chiron, président de la Fédération. Le trésorier, Gérard Trémège, salue, quant à lui, « la rigueur de la gestion des comptes de l'institution et la stabilité des résultats dans un contexte économique difficile ».

La séance entame ensuite un ordre du jour plus juridique et institutionnel avec le renouvellement de 14 membres du Conseil d'administration. Un hommage est rendu notamment à 4 administrateurs sortants, Mme Guillossou et MM. Fournial, Garnier et Vézinhet, pour leur action engagée et militante. En assemblée générale extraordinaire, deux résolutions modifiant les statuts de la Fédération sont adoptées, à savoir l'intégration des SemOp au sein de la Fédération des Epl et les nouvelles modalités de représentation des fédérations régionales dans les instances nationales.

Les premières SemOpQuatre vice-présidents abordent plusieurs questions d'actualité : les SemOp, Destination Epl et la Métropole du Grand Paris. Un an après leur adoption au parlement, les SemOp deviennent réalité avec les premières créations prévues au second semestre 2015. Jean-Marie Sermier, député-maire de Dôle, annonce qu'il s'apprête à doter son territoire d'une SemOp dès la rentrée dans le secteur de la distribution de l'eau.

Vincent Fuster évoque le bilan de Destination Epl qui a réuni près de 250 participants, principalement des élus, à l'occasion des 4 rendez-vous organisés en mai et juin sur le thème de l'habitat et de la qualité de vie. « Ces rencontres successives à Bordeaux, Strasbourg, Poitiers et Lyon ont permis de valoriser les Epl en tant que leaders de l'aménagement public en France et opérateurs de premier ordre dans le logement avec la gestion de près de 540 000 unités abritant 1,3 million de locataires. Leurs missions polyvalentes leur donnent la capacité d'innover dans plusieurs domaines comme la reconquête des centres-villes dégradés, les écoquartiers, les services aux habitants, et de contribuer ainsi au bien vivre ensemble », a-t-il commenté. Face au succès rencontré, il est question de renouveler l'expérience sur d'autres sujets comme l'énergie.

Le projet d'OIN multi-sites en région parisienne inquiètePlus préoccupante, la question du projet d'Opération d'intérêt national (OIN) multi-sites mobilise la Fédération dans la perspective de la création de la Métropole du Grand Paris. Tour à tour, Hervé Marseille et Patrick Jarry, respectivement maires de Meudon et de Nanterre, contestent la création d'une opération d'aménagement de grande ampleur portant sur 40 territoires, par simple décret en Conseil d'Etat sans concertation avec les collectivités locales. « C'est faire fi de l'expertise des 164 Epl franciliennes qui représentent près de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires et un effectif de 6 850 salariés », s'exclame Hervé Marseille qui craint un assèchement du carnet de commandes et une fragilisation des Epl dont la grande majorité sont déjà engagées dans les sites prioritaires identifiés. Une préoccupation affichée par le Président Chiron à l'occasion de la visite de la ministre du Logement, venue conclure la rencontre.

Sylvia Pinel, invitée d'honneurSaluant le rôle essentiel que jouent les Epl dans le domaine de l'aménagement du territoire, de la construction et de la gestion de logements, Sylvia Pinel se déclare "convaincue que les Epl, grâce à leurs nombreux atouts, peuvent être l'opérateur de référence des collectivités locales".

Par Hervé LE DAIN
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.