menu

Destination Epl à Poitiers : les savoir-faire des Epl mis en lumière

Publié le 18 juin 2015

Poitiers accueillait Destination Epl le 4 juin dernier, 3e étape du « tour de France » des Epl d’habitat destiné à démontrer le savoir-faire de l’économie mixte pour réinventer la qualité de vie et le vivre ensemble. Adaptation des logements aux personnes âgées et rénovation urbaine étaient au programme.

Frédérique Calandra, présidente de la RIVP, Coralie Denoues, nouvelle présidente de la Fédération des Epl de Poitou-Charentes et de Deux-Sèvres Aménagement, ainsi que Jean-François Macaire, président de la Région Poitou-Charentes, fait valoir leur attachement respectif aux Epl et la modernité de ces outils. L'accent a été mis sur la variété des métiers embrassés par les Epl et leur pertinence sur des territoires. Jean-François Macaire s'est plus particulièrement attardé sur la toute nouvelle Sem Artee, véritable guichet régional de la rénovation énergétique qui cible les logements construits entre 1950 et 1980.

Les retours d'expérience ont permis de mesurer l'effet de levier exercé par les Epl immobilières dans leur mission de service public sur les territoires. Christine Mounier, directrice de la Semis à Saintes, a pu expliquer à l'assemblée les vertus du modèle Sem sur des opérations complexes. En l'espèce, il était question d'un parc de logements peu attractifs où les habitants aux ressources majoritairement précaires n'avaient aucune perspective d'évoluer dans un parcours résidentiel. Les compétences d'ensemblier de la Semis ont permis, opération de renouvellement urbain à l'appui, de mixer réhabilitations et démolitions partielles afin de recomposer la trame urbaine. En associant en amont toutes les parties prenantes, ce projet a permis de redonner vie à ce quartier et ainsi pu mettre fin à une vacance de 13 %.

Thierry Lignier, directeur général de la Soclova a fait partager son expérience en matière de réhabilitation de logements et accessibilité au profit des personnes âgées occupantes. « Le lien étroit entre la ville et la Sem est si étroit, souligne Thierry Lignier, qu'elle devient l'outil au service de la politique de la ville et de l'accompagnement des habitants ». Forte de ce lien, la Soclova a pu proposer des travaux d'amélioration de l'accessibilité « à la carte », et mis en place un accompagnement spécifique aux locataires en perte d'autonomie. 68 logements adaptés ont ainsi pu être livrés.

L'après-midi fut consacrée à la visite d'un nouveau quartier à Mignaloux-Beauvoir à proximité de Poitiers. En créant un nouveau centre-ville la Sep a souhaité concilier mixité, respect de la nature et développement urbain. A terme, ce ne sont pas moins de 700 logements qui prendront place sur les 50 hectares du projet.

Dans les deux cas qui ont été présentés, tous se sont accordés pour souligner la force de préconisation de l'élu, pour une commande forte et son impact sur le développement durable et la cohérence de la ville dans son ensemble.

Par Renaud DE MONTBRON
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.