menu

Destination Epl à Lyon : l’ultime étape 2015

Publié le 18 juin 2015

La Sacvl, Sem immobilière de la Ville de Lyon, a reçu élus et dirigeants de collectivités et d’Epl pour partager les modèles innovants des Epl dans leur ambition de « Réinventer la qualité de vie », thème de ce Destination Epl 2015. 

Jacques Chiron, président de la Fédération des Epl, Michel Le Faou, président de la Fédération des Epl Rhône-Alpes, et Benoit Leclair, vice-président de la région Rhône-Alpes et président de la Spl « Oser », ont ouvert les hostilités. Tout en soulignant l'ancrage des Epl dans l'économie réelle, un panorama des nombreuses activités historiquement attachés à ce territoire a été dressé. « Il s'agit d'allier performance économique et intérêt général », a insisté Michel Le Faou. « Il faut un outil proche des réalités des habitants à l'heure où les régions s'agrandissent », a-t-il ajouté, réaffirmant ainsi la pertinence de l'outil Epl.

Les trois retours d'expérience ont concrètement expliqué les atouts des Epl dans l'Habitat. Eric Bard, directeur général de Grenoble Habitat, a vanté le modèle vertueux de l'Epl qui, jouant sur les différents registres d'activité, augmente sa capacité à produire du logement social. Les ressources financières sont ainsi puisées dans le secteur marchand pour alimenter le secteur de l'intérêt général. La plus value de l'outil est encore plus évidente dans un contexte de raréfaction des deniers publics.

La vision globale et la capacité de l'Epl à « faire la ville » ont été mises en valeur par Ludovic Boyron, directeur de la Spl Lyon Part Dieu. La mission de pilotage d'une opération d'envergure confiée à l'Epl a démontré son aptitude à prendre en compte, dans un même projet, les questions de mobilité, de développement économique et de qualité de vie en hyper-centre.

André Barbon, directeur général de Teractem a clos la séquence en évoquant les capacités d'innovation de cette Epl départementale. Cette Epl a mis en œuvre un concept précurseur de production d'énergies renouvelables en procédant à la récupération d'énergie fatale (perdue). A terme, 68 000 m² de locaux seront raccordés avec une puissance installée de 3,6 mégawatts. Le remarquable bilan énergétique de cette réalisation en fait d'ores et déjà une référence pour les projets à venir en matière d'habitat et de réduction des charges locatives.

L'ensemble des participants a ensuite pu visiter le quartier des Antiquailles dont la rénovation a été confiée à la Sacvl. Par la création d'un véritable « morceau de ville », cette Sem immobilière a fait la démonstration de sa capacité à récréer de la mixité fonctionnelle au milieu d'un ensemble de logements dans un lieu aux contraintes historiques et archéologiques fortes.

Par Renaud DE MONTBRON
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.