menu

L’essor urbain du Nord-Est du Grand Paris

Publié le 5 novembre 2013

Développement économique, densification, volontarisme politique sont les grandes orientations qui ont guidé le renouvellement urbain du Nord-Est du Grand Paris. Répondant à  à l’invitation de la Semavip, Plaine Commune Développement et Séquano Aménagement, 70 congressistes via deux circuits sont partis – à travers la visite de 3 opérations emblématiques – à la découverte du nouveau Nord-Est Parisien.  

Ces opérations conduites sur d'anciennes franges urbaines ont profondément renouvelé le visage du Nord-Est parisien avec, comme résultat, une rééquilibrage Est-Ouest de la Métropole parisienne. La Zac des Docks de Saint-Ouen est un élément central du territoire avec 800 000 m² de logements et de locaux d'activité. Mutualisation du stationnement, sobriété énergétique, réseau de chaleur font de ce futur quartier, un exemple de développement durable. Le pôle urbain Claude Bernard-Macdonald impressionne par la complexité et les innovations techniques du chantier de l'ancien entrepôt tandis que le pôle tertiaire Landy-Peyel de la Plaine Saint-Denis, situé entre La Défense et Roissy, donnera naissance à 420 000 m² de bureaux, de studios et de logements.

Ces trois opérations ont permis de rééquilibrer la Métropole du Grand Paris vers l'Est en faisant du développement économique une priorité. Progressivement, les habitants se sont réappropriés ce territoire grâce aux transports et à une offre de logement plus adaptée et une ville densifiée propice à la création denouveaux services. Pour les collectivités, l'objectif est atteint : inscrire ces territoires paupérisés, enclavés et délaissés par les habitants dans une métropole au rayonnement international.

Par Guillaume NICOLLE
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.