menu

La diversité des « big » Entreprises publiques locales : des solutions à géométrie variable

Publié le 7 novembre 2013

Dans la poursuite des travaux engagés en 2011 par la Fédération des Epl sur les « groupes villes » et la « multi-activité », la séance a montré un florilège de formes de « big » Epl en Europe et en Colombie : bon équilibre entre une taille critique pour mutualiser et créer des synergies, ancrage local et prise en compte des spécificités territoriales se font sur mesure.

 Valeria Ronzitti, secrétaire générale du Ceep, a introduit la séance en expliquant l'importance du sujet et la capacité des Epl d'être de « grosses » entreprises tout en étant des opérateurs de proximité à l'écoute des collectivités locales.Gabriel Lopez I Lardies, directeur des finances à BSM, a présenté Barcelona de Serveis municipals (BSM), opérateur de proximité, spécialisé dans un certain nombre de services malgré sa taille. Les différents services restent indépendants et gardent leur responsabilité, surtout vis-à-vis des citoyens. Seules les orientations stratégiques et les activités qui ne sont pas directement liées aux services fournis aux citoyens, comme la gestion des finances et la comptabilité, sont centralisées.Marie Wallhammar, directrice générale de St Erik Markutveckling, filiale de Stadshus AB qui gère l'immobilier, a présenté Stadshus AB, la structure de coopération des Epl à Stockholm. Cette holding regroupe 17 Spl autour de trois pôles d'activités : l'immobilier, l'infrastructure et le troisième étant notamment composé d'une Epl de développement économique et d'une Epl qui opère sur le théâtre de la ville. Carl Cederschiöld, président de KFS, Fédération des Epl suédoises et maire honoraire de Stockholm, a expliqué la motivation de la création de Stadhus AB. Un choix qui repose sur deux aspects principaux : un contrôle plus cohérent des Epl à Stockholm, tout en permettant une gestion souple sous forme d'entreprise et un financement qui est assuré par la Ville pour l'ensemble des Epl.Filippo Brandolini, administrateur d'Hera et président d'Hera Ambiente, Epl italienne détenue à 60 % par 140 collectivités locales et cotée en bourse, a mis l'accent sur la valeur ajoutée générée par Hera. En étant un opérateur sur le marché européen et international, Hera verse 7 milliards d'euros de dividendes aux actionnaires publics et investit plus que 3 milliards d'euros dans des projets d'infrastructures au service des territoires.Elmar Thyen, directeur de la communication institutionnelle à Trianel, a expliqué le fonctionnement de cette entreprise créée par des Stadtwerke allemandes et aujourd'hui au service d'Epl de taille moyenne dans quatre pays qui permet à ces dernières de rester indépendantes tout en mutualisant pour des achats et la production d'énergie, et en bénéficiant d'un réseau des experts.Bertrand Uguen, directeur général des services de Brest Métropole Océane, a ajouté une perspective française aux échanges. A Brest, c'est surtout la question du bon niveau territorial pour les services publics et une stratégie cohérente de toutes les Epl qui se pose aux élus.Alvaro Berdugo Lopez, maire adjoint de Medellín, deuxième plus grande ville de la Colombie (3,3 millions d'habitants pour l'agglomération), a fait découvrir une forme de « big » Epl en Colombie. Empresas pùblicas de Medellín est une Spl de la ville qui opère partout en Amérique latine et aussi en Espagne dans les domaines de l'eau, de l'énergie et des télécommunications. Le maire adjoint a expliqué qu'une durabilité à la fois sociale, politique et économique permet de grossir en restant une Epl au service de citoyens. EPM est aujourd'hui la deuxième plus grande entreprise de Colombie et poursuit sa stratégie à l'international, répondant à une demande politique qui met EPM, par exemple dans ses relations avec les employés ou dans ses capacités financières, au service de toute la ville.Le tour des « Big » Epl a été très dense. Mireille Flam, vice-présidente de la Fédération des Epl, a fait part du souhait de la Fédération de poursuivre ces travaux avec un objectif tridimensionnel : répondre aux demandes des collectivités, respecter le cadre législatif européen et voir l'essor de la valeur ajoutée des Epl, notamment leur ancrage local.

Par Julia HAGEN
Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une expérience utilisateur personnalisée et réaliser des statistiques de visites.